Vito Acconci

(1940, New York)
Artiste d’origine italienne. Il commence à se manifester vers la fin des années soixante dans le cadre du body art, avec des performances, de la Vidéo, des photographies et des installations. L’objet central de sa recherche est son propre moi qui s’auto-expérimente en divers contextes, publics ou privés, souvent dans des situations limites. Il intervient sur son propre corps, s’introduisant par exemple une main dans la bouche jusqu’à suffoquer (Hand and Mouth, film, 1970) ou se cachant le pénis entre les cuisses (Conversions II, film, 1970). « Obsédé par l’être fidèle à son propre corps et au territoire émotif et humain qu’il détermine, Acconci utilise le médium de la vidéo comme complément à son moi intérieur et extérieur » (Celant). S’éloignant ultérieurement du Body art, il continue à œuvrer pour amener le public à des interrogations qui portent alors, non plus sur le corps et l’identité, mais sur le rapport à la nature (Face of the Earth, 1985) ou sur la transformation de l’espace en un milieu connoté de manière sexuelle : en 1991, il expose par exemple des soutiens-gorge métalliques gigantesques – à l’échelle de la statue de la Liberté – dont les bonnets recouverts de plâtre accueillent les visiteurs dans des ambiances musicales.

Step Piece, Acconci, 1970
Step Piece, 1970