Sol LeWitt

(1928, Hartford, Connecticut – 2007, New York)
Artiste américain, protagoniste essentiel du Minimal Art. Il additionne des éléments de base, carrés ou cubes constituant des structures modulaires qui permettent d’appréhender leurs ensembles comme procédant d’un concept générateur, ou des œuvres sérielles à permutations qui visent à substituer l’esthétique de la quantité à celle de la qualité, jugée non pertinente dans le contexte des années soixante. Dans de telles sculptures, il s’agit non d’élaborer un espace de perception, mais de projeter dans un espace donné la notion d’organisation en tant que telle, et de décliner les possibilités de variations d’une forme. Même si certaines pièces atteignent une échelle impressionnante (grandes structures de la place Hammarskjöld, New York), l’essentiel de l’œuvre réside dans son idée, son concept. Le projet est dissocié de la réalisation, que LeWitt confie volontiers à des exécutants – principe repris dans les Wall Drawings (dessins muraux au graphite). En dépit du caractère résolument littéral et positif d’un tel travail, il existe chez LeWitt une tendance « idéaliste », dans l’affirmation, renforcée par l’emploi du blanc, de la géométrie comme forme vraie d’un ordre éternel. Ses œuvres les plus récentes, d’une géométrie moins stricte, déploient sur des paravents ou sur des murs un éventail de couleurs ordonnées où s’affirme, de façon presque paradoxale, un caractère décoratif. Un certain lyrisme s’affirme ainsi comme l’aboutissement possible du parti pris minimaliste, que LeWitt assume en prêtant la plus grande attention aux lieux d’exposition : la fresque est conçue pour en exalter les variations de lumière, de dimensions, de matières. Le travail de LeWitt, qui impliquait initialement son autorégulation autonome, établit désormais de subtiles relations avec la réalité dans laquelle il vient s’insérer.


Five Open Geometric Structures, 1979, 92 x 672 x 91,4 cm