Allan Mc Collum

(1944, Los Angeles)
Artiste américain. Il fait partie des « simulationnistes » des années quatre-vingt, qui cherchent une stratégie capable de miner les divers modes de représentation. Il se fait rapidement connaître par ses « surrogates », ou substituts de tableaux en plâtre : d’abord surfaces noires encadrées de blanc, puis cadres et surfaces peints d’une même couleur pastel, différente pour chaque « tableau ». Le surrogate, interchangeable dans sa fonction (être accroché à un mur), sans signification autre que sa valeur d’échange, simule une authenticité propre, qui ne se fonde que sur sa présentation et sa couleur. Mc Collum offre ainsi des collections d’objets qui font fonction d’œuvres d’art : ce sont de purs simulacres, ne donnant à voir que la fétichisation dont est ordinairement chargée l’œuvre qu’ils remplacent. « Je pense, dit-il, que je peux transformer l’acte apparemment innocent de regarder une œuvre d’art en sa duplication légèrement cauchemardesque. » En 1987-1988, il réalise selon les mêmes principes Individual Works, un ensemble constitué de dix mille objets de plâtre peint : il s’agit cette fois de dix mille grenades à main stylisées, toutes très légèrement différentes, mais toutes conformes à leur modèle.

Allan Mc Collum