Gina Pane

(1939, Biarritz – 1990, Paris)
Artiste française. Après ses études aux Beaux-Arts de Paris et à l’Atelier d’art sacré, elle commence par produire des œuvres d’une rigoureuse abstraction. Mais c’est dans le cadre de l’art corporel qu’elle accède à la notoriété : elle établit un lien direct avec le public, qui ne peut rester passif devant les agressions qu’elle impose à son propre corps – coups de rasoir, ingestion d’aliments jusqu’à l’écœurement, franchissement brutal d’une porte vitrée… Ces actions cernent les limites du supportable – tant pour les spectateurs indirectement sollicités dans leur chair que pour l’artiste. À partir de 1980, Pane conçoit des installations murales qui n’évoquent plus que métaphoriquement les blessures physiques, en introduisant progressivement des références à la nourriture et aux comportements vitaux. Ces travaux culminent dans la série des Partitions consacrée aux saints et martyrs : les matériaux (verre gravé, métaux martelés, bois) sont organisés selon des formes géométriques simples qui définissent une symbolique sacrée où se retrouvent les légendes chrétiennes et le culte primordial du riz, la mystique implicite dans le constructivisme et les allusions aux corps suppliciés.

Action sentimentale, Gina Pane
Action sentimentale, photographies, 1973-1974