François Rouan

(1943, Montpellier)
Peintre français. Son œuvre consiste surtout dans les variations qu’il a fait subir à la technique archaïque du tressage. En 1954, il tresse des lanières de papier découpé gouaché. Puis deux toiles imprégnées de couleurs, marquées de signes répétés, sont découpées et finalement tressées de manière à n’en faire plus qu’une. Cet entrelacement produit un chromatisme subtil. Pensionnaire à la Villa Médicis, il y peint les Portes, y fréquente Balthus qui lui redonne l’amour du métier et Lacan qui l’initie aux « nœuds borroméens ». Il abandonne alors le tressage réel pour le simuler à la manière d’une trame (séries des Coffrets, des Saisons, des Boscos). De ce damier surgissent des paysages puis des personnages que le peintre relie à une expérience de métissage culturel, donnant à ses œuvres récentes des noms hébraïques (suite Targoum, série des Babas).

François Rouan