Pierrick Sorin

(1960, Nantes)
Artiste français. À la fin de ses études aux Beaux-Arts de Nantes, il se signale à l’attention de ses professeurs comme un « cinéaste naïf » doué. Depuis son adolescence, il réalise des petits films en Super 8, avec la caméra de son père. Avec humour, il se met en scène dans des situations évoquant le cinéma burlesque et les films de Boltanski : L’Homme qui aimait les biscottes (1988), Oui mais j’ai envie (1988). Avec Réveils, suite de réveils de l’artiste captés par une caméra déclenchée par un réveil-matin, ses auto-filmages connaissent la célébrité. Il exécute des installations vidéo jouant sur la dérision de l’art (La Belle Peinture est derrière nous, 1989 ; De la Peinture et de l’Hygiène, 1992) ou de lui-même (J’ai même gardé mes chaussons, 1993).

2011
22h13 (ce titre est susceptible d’être modifié d’une minute à l’autre) au Cent quatre, Paris.

2010
C’est Mignon tout ça, galerie Aeroplastics contemporary, Bruxelles.
Rétrospective/Prospective au Lieu Unique de Nantes.
Tournis-Coulis et autres, galerie Eva Hober, Paris.

Rétrospective/Prospective au Lieu Unique de Nantes

au Lieu Unique de Nantes, juillet 2010.

2006
Portrait de ville, commande publique.
Réalisation d’un film de création ultra-panoramique, en haute définition, pour le nouvel espace d’exposition du Château des Ducs de Bretagne. Nantes.
Co-mise en scène (fondée sur l’usage de la vidéo) de l’opéra La Pietra del Paragone de Rossini. Collaboration avec Georgio Barberio Corsetti, metteur en scène et Jean-Christophe Spinozi, chef d’orchestre. Théâtre du Châtelet , janvier 2007. Paris.

2005
Commande : Réalisation d’un court-métrage (26′) :
C’était bien du coulis de tomate , commande de la compagnie Royal de Luxe pour un grand spectacle de rue dans le cadre de l’année Jules Vernes. Diffusion en extérieur à Nantes et Amiens.

2004
Peoples’corners, ensemble de trois triptyques vidéo pour l’exposition City corners dans le cadre du Forum international des cultures , Barcelone 2004.
Création de 5 théâtres optiques pour l’Atelier Renault des Champs Elysées, Paris.

2003
Quelques inventions remarquables, ensemble de 7 théâtres optiques pour l’espace public. Diffusion dans le cadre de « Lille 2004, capitale européenne de la Culture ».
Expositions personnelles :
Pierrick Sorin, Salla Rekalde, Bilbao.
Pierrick Sorin, Fondation la Caixa, Palma de Majorque.

2002
Création de 4 théâtres optiques en vitrines pour les Galeries Lafayette Haussmann.
Diffusion dans le cadre de l’événement Nuit Blanche. Paris.
Création in situ en extérieur dans le cadre du festival de Hué. Vietnam.
Production ATC international.
Exposition personnelle :
Pierrick Sorin, Av. marques de Comilla 68 Barcelona, Fondation Caixa. Barcelone.

2001
Nantes : projets d’artistes, court-métrage vidéo. Diffusion dans le cadre de la manifestation Les mondes inventés. Commanditaire : Ville de Nantes. Œuvre inscrite au programme de l’option facultative arts plastiques en classe de terminale,
Les 5 éléments, co-réalisation avec Jean-Paul Goude, de 5 théâtres optiques. Commanditaire : Chanel . Diffusion espace Chanel , place Vendôme, Paris.
Leçon de mode, réalisation d’une installation vidéo pour les Galeries Lafayette dans le cadre du festival de la mode. Paris.
Expositions personnelles :
Exposition itinérante dans les centres culturels Sa Nostra de Palma, Ibiza et Minorque
Pierrick Sorin, 261 Bd Raspail, Paris XIV, Fondation Cartier pour l’Art Contemporain. Paris.

2000
Trencavel, création pour le château Carcassonne, dans le cadre de changement de temps.Commanditaire : Caisse Nationale des Monuments historiques.
Intervention artistique sur la ligne 2 du tramway de Lyon, mise en place de 7 théâtres optiques, dans 7 stations de tramway. Commanditaire : SYTRAL.
Création d’un théâtre optique pour le lancement du sac-cage de Cartier. Petit Palais, Paris. Palais des congrès, Honk-Kong.
Expositions collectives :
Jour de fête, Centre Pompidou, Paris.
Je est un autre, Kunsthammlung, Dusseldorf.
Expositions personnelles :
Minis Sorins, Galerie Jacqueline Moussion, Paris.

1999
Réalisation d’un clip vidéo, Le chien mouillé, Christophe Miossec, M6, France.
Création d’un théâtre optique dans le cadre de Zulu Time, cabaret technologique itinérant conçu par Robert Lepage. Diffusion : Zurich et autres villes d’Europe.
Performance pour l’inauguration du Lieu unique, CRDC, Nantes.
Expositions personnelles :
Los mirones, Musée National de la reine Sophie, Madrid.
Expositions collectives :
Abracadabra, The Tate Gallery, Londres.
Le fou dédoublé, Moscou.

1998
It’s really nice, installation vidéo. Production : Centre Georges Pompidou. Paris.
Exposition personnelle :
XXIVème Biennale de Sao Paulo, représentation française. Sao-Paulo.
Expositions collectives :
Album, Collection Cartier, Fondation Miro, Barcelone.
Electronically yours, Metropolitan Museum of Photography, Tokyo.
La création française, exposition du Centre Georges Pompidou au Musée Cuggenheim, New York.

1997
Expositions personnelles :
Le creux de l’enfer, Centre d’Art Contemporain, Thiers.
Le Confort Moderne, Poitiers.

1996
Un spectacle de qualité, théâtre optique. Production CRDC, Nantes.
Diffusion dans le cadre de Trafics, Lieu Unique, Nantes.
Un mauvais rêve, théâtre optique. Production Shiseido, Tokyo.
5 rêves dans un joli parc. Commandes publique. Création pour le musée d’art contemporain de Lyon.
Expositions personnelles :
Galerie Jacqueline Moussion, Foire d’Art Contemporain de Bâle.
Pierrick Sorin, Video-installationen, Kunsthaus, Zurich
Pierrick Sorin, artiste solitaire, stupide et trop agité, Shiseido Gallery, Tokyo.

1995
Expositions personnelles:
CACP, Bordeaux.
Sonje Museum of Cotemporary Art, Kyongju. Corée.
Expositions collectives :
Artec 95, Biennale de Nagoya, Japon.
A collection, Fondation Cartier, National Museum of Taiwan, Taipei.
Longing and belonging, Site Santa Fe, USA.
Hors limites, Centre Georges Pompidou, Paris.
L’effet cinéma, Musée d’Art Contemporain, Montréal.
Nous sommes les pensées d’un ange, Ptiouch Gallery, Moscou.
Biennale de Lyon.

1994
Pierrick et Jean-Loup, série de 4 courts-métrages pour l’émission de télévision Rapptout conçue par Bernard Rapp. Production : France3.
La Bataille des Tartes, triptyque vidéo. Création pour l’ouverture du nouvel espace de la Fondation Cartier. Diffusion : Fondation Cartier, Paris.
Une vie bien remplie, installation vidéo. Production : Frac des Pays de la Loire.
Diffusion : Chapelle de l’Oratoire, Nantes.

Pendant deux mois, Pierrick Sorin se filme à chaque réveil. Il déclare sans cesse qu’il est fatigué et se promet à chaque fois de se coucher plus tôt, mais on le retrouve toujours aussi fatigué le lendemain. À travers ce film, il témoigne d’une sorte d’échec quotidien que tout le monde est capable de connaître.