Jesús-Rafael Soto

(1923, Ciudad Bolivar – 2005, Paris)
Peintre vénézuélien. Installé à Paris en 1950, il rencontre Agam et Tinguely et entame le cinétisme par le biais de la répétition d’éléments géométriques et de la superposition de surfaces tramées en plexiglas. Il participe en 1955 à l’exposition « Mouvement » (galerie Denise René). En 1958, il entame la série des Vibrations, avec des fils de fer et bâtonnets de bois suspendus et mobiles. En 1967, il crée des structures cinétiques pour le pavillon vénézuélien à l’Exposition universelle de Montréal. L’année suivante, il réalise pour l’usine Renault, à Boulogne-Billancourt, un environnement avec 250 000 tiges d’acier peint. Et, en 1969, débute la série des Pénétrables, construits avec des fils plastiques suspendus, à travers lesquels le spectateur peut circuler. Ces installations représentent la convergence de toutes ses recherches mettant en rapport le temps, l’espace et le mouvement. Elles établissent aussi la rencontre subtile de ses œuvres avec les lois et les phénomènes de la nature.

Jesús Rafael Soto, Blue Penetrable, 1969, reconstruction de 1999
Blue Penetrable, 1969, reconstruction de 1999, Musée Hirshhorn, Washington, États-Unis