3 monolithes

À l’aube de l’Humanité, dans le désert , une tribu de préhumains subit les assauts répétés d’une bande rivale, qui lui dispute un point d’eau. La découverte d’un monolithe noir inspire au chef des assiégés un geste inédit et décisif. Brandissant un os, il passe à l’attaque et vainc ses adversaires. Lernpremier instrument est né.


2001, L’Odyssée de l’Espace (2001 : A Space Odyssey ), Stanley Kubrick, 1968

Aujourd’hui sont découverts trois nouveaux monolithes (parallélépipèdes de couleur unie – un rouge, un vert, un bleu, aux proportions différentes de celui du film).
Vous les matérialiserez sur la photographie distribuée en prenant soin de respecter les règles de la perspective et en plaçant les ombres propres et portées.

Quelques rappels sur la perspective

1. Point de vue normal : Le niveau des yeux coïncide toujours avec la ligne d’horizon de l’image. Si le spectateur est debout. La ligne d’horizon est à hauteur de ses yeux.
2. Point de vue haut : Si le spectateur se tient sur une échelle, en face de la même scène, la ligne d’horizon se trouve encore au niveau de ses yeux, mais le sol occupe une plus grande place.
3. Point de vue bas  : Si le spectateur est à terre, le sol occupe une moins grande place dans la représentation.


Le point de fuite
Dans cette perspective centrale, à point de fuite unique, l’espace est réduit à une pièce cubique, avec un pavement en damier, des murs et un plafond. Toutes les parallèles orthogonales au plan de représentation – lignes du pavement, bords de la table, bases et sommets de la fenêtre et de la porte – fuient vers un seul point de fuite central (PF) situé sur la ligne d’horizon (LH).


Le point de distance
Le point de distance (PD) est le point vers lequel convergent les diagonales d’un pavement. Il est situé sur la ligne d’horizon (LH). Il est situé à 45° du point de fuite et permet de déterminer le point de vision.