C’est le monde à l’envers !

C’est le monde à l’envers* !
En partant d’une ou plusieurs situations réelles de votre choix, imaginez et réalisez une production en deux et/ ou trois dimensions qui montre le monde à l’envers.


Panem et circenses III, Wim Delvoye, 1989, vitraux, métal, 209 x 304 x 110 cm. FRAC des Pays de Loire.


Balcon, Philippe Ramette, 1996, photographie couleur, 149 x 109 cm. FRAC Basse-Normandie.


Dwarf IIIDwarf IDwarf II, Présence Panchounette, 1998, polyester peint, hauteur 230 cm. FRAC Pays de Loire.


Montaigne, Descartes, Kant, Erwin Wurm, 1998, trois socles en bois peint, poussière, 80 x 60 x 60 cm, 100 x 60 x 60 cm (x 2). FRAC Bourgogne.
– Réalisée pour l’exposition Poussière (dust memories) en 1998 Descartes, Montaigne, Kant utilise trois socles pris directement dans les réserves de l’institution. Un mince voile de poussière est saupoudré autour d’une forme carrée posée sur chacun d’eux, simulant ainsi après son retrait la disparition de bustes classiques. Enfin la disposition des trois socles autour d’un espace central obéit à l’idée d’une proximité de l’œuvre avec le spectateur, celui-ci pouvant venir prendre place au milieu de la conversation hypothétique de trois philosophes et parfois, par négligence, inscrire sa propre trace dans un débat qui, sans autre forme d’autorité, lui est ouvert.*Du mauvais côté, sens dessus dessous(source artpla, académie de Grenoble)