Hollywood Chewing-gum !

Hollywood chewing-gum !
Réalisez une production plastique, utilisant de la gomme à mâcher, qui mette en relation l’univers que chaque terme évoque pour vous.

Méthodologie

  1. Pour rechercher, créer ou visualiser des relations à venir entre le groupe de mots : Hollywood chewing-gum ! et votre réalisation, utilisez la technique du remue-méninges (brainstorming)
  2. Puis, réalisez à partir de votre collecte d’idées ou de notions une carte mentale, afin de créer des liens logiques permettant de structurer voire faire converger vos idées vers une unique réponse
  3. Pour faire suite à ce travail écrit préparatoire, dessinez quelques croquis de votre projet
  4. Malgré l’emploi obligatoire de chewing-gum (mâché ou non), vous êtes libre de la technique et des autres matériaux à utiliser. Cependant, utilisez au mieux les qualités plastiques chewing-gum : élasticité, mollesse, dureté, malléabilité, pégosité, adhérence, gonflable, viscosité, transparence, translucidité, opacité, matité, brillance…

Questions en jeu

En quoi l’apport du chewing-gum est-il porteur de sens dans l’œuvre ?
Comment ce matériau inhabituel peut-il être expressif ?
Dans quelle mesure est-il décontextualisé lorsqu’il est intégré à une œuvre d’art ? Est-ce uniquement le détournement artistique d’un objet banal ?
Comment l’agencement des différents éléments constituant la production artistique participe-t-il en partie au dispositif de représentation ? Comment créez-vous une cohérence plastique, sémantique ou symbolique ?

Roe ETHRIDGE, Louise Blowing a Bubble, 2011, photographie
 

Références artistiques possibles

  • Claes OLDENBURG, Floor Burger, soft-sculpture, 1962, toile remplie de mousse de caoutchouc et de boîtes en carton, peinture acrylique, 132 cm de haut et 213 cm de diamètre
  • CÉSAR, Valise expansion, 1970, polyuréthane expansé peint et valise, 53 x 160 x 90 cm
  • Roy LICHTENSTEIN, Bubblegum is back, 1974, illustration pour une pochette de disque 33 tours
  • Sylvie FLEURY, Skin Crime (Givenchy no318), 1997, voiture épave peinte en rose vif, 90 x 150 x 390 cm
  • Simone DECKER, Chewing-gum à Venise, 1999, série photographique
  • Michael MASSAIA, Transmogrify#2-Chewed Gum Sculptures, 2006, série photographique. La gomme à macher est sculptée avec la bouche avant d’être photographiée en macro ou scannée sur plaque de verre (Transmogrify#2 – Chewed Gum Sculptures).
  • Maurizio SAVINI, Le lacrime dell impero (Les larmes de l’empire), 2009, 155 x 230 x 98 cm, chewing-gum, fibre de verre (en bandeau)
  • Jeremy LAFFON, Chlorophénylalaninoplastomecanostressrhéologoductilviridiscacosmog-raphigum, 2011, sculpture en chewing-gums, bois et tréteaux modifiés, dimensions variables
  • Ben WILSON, ce street-artiste utilise les chewing-gums collés aux trottoirs comme support pour de minuscules peintures pop et naïves

Questionnement(s)

  • La représentation ; images, réalité et fiction : le dispositif de représentation – la création, la matérialité, le statut, la signification des images.
  • La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : les qualités physiques des matériaux.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5)

  • Concevoir, réaliser, donner à voir des projets artistiques, individuels ou collectifs.
  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5)

  • Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine

Hollywood Sign, Mont Lee, Los Angeles, USA