De l’inventaire de la trousse à la représentation

Videz votre trousse sur la table, rangez, classez son contenu sur la table.
– Quels critères prenez-vous en compte pour classer vos objets ?
Utilisez tout ce qui est posé (éventuellement la trousse) et rien d’autre pour représenter un personnage de votre choix.
– Que prenez-vous en compte pour réaliser cette demande ?

Conditions
Une séance de 45 minutes (réalisation, mise en commun et références artistiques).
Recherches personnelles 15 à 20 minutes.

Déroulement de la séance
Une fois réalisées, les productions sont photographiées par l’enseignant afin de garder une trace (réalisation éphémère)
La mise en commun s’effectue autour de productions que les élèves sont amenés à découvrir rapidement à partir d’une question simple : « Comment vous y êtes-vous pris pour représenter ce personnage ? »
Plusieurs réalisations assez significatives repérées par l’enseignant ou les élèves permettent de pointer les capacités d’invention, de comprendre certains enjeux de la ressemblance.

Notions et vocabulaire prévisibles : ressemblance, analogie, forme, support, relief, matériaux, matière (aspect tactile et visuel), vraisemblance, plan, face, profil, silhouette, expression, vide/ plein, éphémère, trace, cohérence plastique, hétérogénéité, objet : changement de fonction.

Références artistiques proposées
– Tony CRAGG, Riot, 1987, assemblage d’objets en matière plastique, 2,35 x 15,5 x 0,70 m. IAC FRAC Rhône Alpes.
– Bernard PRAS, Inventaire no11, Marylin, 1998, 125 x123 cm.
– Bernard PRAS, Les joueurs de carte, 2016, détail en bandeau.
– Pablo PICASSO, Tête de taureau, 1943, selle et guidon, 43,5 x 33,5 x 19 cm. Musée national Picasso, Paris.
– Giuseppe ARCIMBOLDO, L’automne, 1572, peinture à l’huile sur toile, 90 x 70 cm. Musée du Louvre, Paris.

Sujet proposé par le site académique de Grenoble


  • Questionnement(s) :
    La représentation ; images, réalité et fiction : la ressemblance – le dispositif de représentation.
    La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : les qualités physiques des matériaux – la matérialité et la qualité de la couleur – l’objet comme matériau en art – les représentations et statuts de l’objet en art..
  • Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :
    Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :
    Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.
  • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3, D5) :
    Dire avec un vocabulaire approprié ce que l’on fait, ressent, imagine, observe, analyse ; s’exprimer pour soutenir des intentions artistiques ou une interprétation d’œuvre.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine