3, 2, 1… Partez !

Au clap de départ du 100 mètres, un sprinter s’élance.
Représentez ce court laps de temps.

#dynamisme #mouvement #séquence #composition

Pour suggérer la vitesse, le dynamisme et le déplacement, vous privilégierez pour votre réalisation :

  • la décomposition du mouvement : superposition, répétition
  • l’effet du flou du bougé photographique
  • le dynamisme des lignes diagonales

plutôt que les codes graphiques de la BD.

Kinogramme

Au regard des chronophotographies d’Eadweard MUYBRIDGE et de Étienne-Jules MAREY, une solution serait d’élaborer les images des différentes positions de l’athlète lors de son départ et de les utiliser dans une composition rythmée.

Étienne-Jules MAREY (1830-1904), La course de l’homme, vers 1891, chronophotographie

La chronophotographie est la décomposition du mouvement par la prise de photographie à intervalles réguliers. Eadweard Muybridge et Étienne-Jules Marey inventent simultanément la
chronophotographie, qui exerça une influence profonde sur les Futuristes comme Giacomo Balla,
et sur Marcel Duchamp, Kurt Schwitters, les artistes du mouvement Dada.

Références artistiques possibles

  • Les frères Arturo et Anton Giulio BRAGAGLIA, Searching and slap, 2011, photographie argentique. Ils tentent dès 1911 de trouver un équivalent photographique de la peinture futuriste en partant des recherches chrono photographiques d’Étienne-Jules Marey dont ils veulent en outre dépasser la rigueur formelle et scientifique. Ils cherchent à rendre l’invisible d’un geste, le déroulement du temps d’une action, ils veulent en faire la synthèse dynamique sans en réaliser l’analyse par étapes successives.
  • Giacomo BALLA (1871-1958), Dynamisme d’un chien en laisse, 1912, huile sur toile, 91 x 100 cm
Luigi RUSSOLO (1885-1947), Automobile in corsa (Composition, Dynamisme d’une automobile), 1912-1913
 
  • Luigi RUSSOLO (1885-1947), Automobile in corsa (Composition, Dynamisme d’une automobile), 1912-1913, huile sur toile, 106×140 cm, inscriptions : S.D.B.DR. à la peinture rouge : LRussolo 1911, Centre Pompidou, Paris. À travers l’automobile, c’est le thème de la vitesse qui est traité et, particulièrement chez Russolo, ses résonances optiques et sonores. La représentation de la machine est remplacée par celle de la vitesse : sa silhouette, soulignée par un contre-jour bleu soutenu, est à peine visible, morcelée dans l’espace qu’elle dynamise tout entier. Couleurs en fusion, bâtiments basculés en arrière, chaussées aspirées dans son sillage synthétisent les perceptions visuelles accélérées que l’automobiliste expérimente. La succession d’angles aigus, sur l’axe médian de la toile, ordonne toute la surface picturale. Elle traduit, par son rythme même, l’accélération puissante du moteur (les angles se rapprochent dans la partie gauche), comme sa vibration sonore qui s’étend à l’espace tout autour. Les couleurs primaires soutenues et accentuées évoquent une explosion. Cette œuvre exprime la vitesse par des couleurs violentes, des maisons qui semblent basculer, un rythme créé par les angles sans toutefois représenter une voiture de façon figurative.
  • Umberto BOCCIONI, Dinamismo di un ciclista (Dynamisme d’u cycliste), 1913, huile sur toile, 70 x 95 cm, Collection Peggy Guggenheim, Venise
  • Kerry SKARBAKKA, Office, 2005, de la série photographique Falling
  • Denis DARZACQ, La Chute, 2005-2006, série photographique
  • Peter JANSEN, Runner, 2007, sculpture en polyamide, 21 x 64 x 56 cm (détail en bandeau)

Questionnement(s)

  • La représentation ; images, réalité et fiction : le dispositif de représentation.
  • L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur : la relation du corps à la production artistique.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive.
  • Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5)

  • Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5)

  • Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Reconnaitre et connaitre des œuvres de domaines et d’époques variés appartenant au patrimoine national et mondial, en saisir le sens et l’intérêt.
  • Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine