Falsification

Falsification : modification volontairement (quelque chose) de façon à tromper ; reproduction d’une œuvre de façon différente. Utilisation du nom de ou imitation (d’un auteur).

Réalisez une série d’images fixes ou une très courte vidéo reproduisant un fait puis proposez une présentation de ces photographies ou vidéo où la trace du fait se présentera comme œuvre.

Comment les images fixes ou filmiques par un travail de fabrication et de faux-semblant peuvent-elles acquérir un caractère documentaire (parfois subversif) ?

Références possibles :

  • Christian BOLTANSKI, Monument Odessa, 1989, installation (boîtes à biscuits en métal, photographies et lampes), 350x230x22 cm
  • Joan FONTCUBERTA, Felix Penatus, squelette du félin ailé ; vestiges osseux découverts en 1932 dans une caverne du Grand Atlas, Maroc, tirage gélatino-argentique viré au sélénium ; série Fauna, 1985-1989
  • Sherrie LEVINE, After Matisse, 1985 Gouache sur papier, 35×28 cm Collection FRAC Poitou-Charentes, France
  • Pierre HUGUES, The Third Memory, 1999, 2 vidéoprojecteurs, 1 synchronisateur, 4 enceintes, 1 moniteur, 2 bandes vidéo, 16/9e, PAL, couleur, son stéréo (angl) 9’46, 1 bande vidéo, Pal, 4/3, 22′ et articles de journaux et fluos. Collection Centre Georges Pompidou, Paris (France)
  • Guillaume BIJL, James Ensor in Oostende, 2000, vidéo noir et blanc, 4 min 55’’ collection S.M.A.K. Belgique
  • Philippe RAMETTE, Balcon II (Hong-Kong), 2001, photographie couleur, 150×120 cm collection Frac Champagne-Ardenne, Reims
  • Joan FONTCUBERTA, Sirène de Tormes, près de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), tirage chromogénique, 2006, série Sirènes (hydropithèques), 2003-2013


Guillaume BIJL, andata . ritorno, photographie de l’installation au 37 de la rue du Stand, Genève, Suisse, 1985

Sujets et notions éventuellement abordées :

  • Analogie : l’analogie décrit un rapport de ressemblance entre deux choses ou deux situations. Des points communs existent qui sont facilement reconnaissables et identifiables.
  • Mise en scène : Terme appartenant au monde du théâtre et décrivant l’organisation matérielle de la représentation (décors, places et déplacements des acteurs avec définition des rôles) dont l’usage s’est étendu au cinéma et à certaines formes artistiques contemporaines relevant du champ des arts plastiques.
  • Narration : la forme narrative se retrouve dans tous les supports utilisés par les arts plastiques. Empruntées au cinéma, au théâtre à la danse et à la littérature (identité, rôle, situation du narrateur) des formes diversifiées de narration existent ; l’impulsion narrative d’une oeuvre est inhérente à sa structure et donc aux images qu’elle présente et qu’elle induit.
  • Représentation : manière de faire apparaître certaines choses qui existent dans la réalité ou appartiennent au domaine de l’imagination, de les reproduire, de les figurer, en deux ou trois dimensions. La notion de représentation est traversée par celle de la mimesis et a fortiori, dans le champ de la photographie, par la question de la transparence du médium et plus généralement celle de la vérité.
  • Simulacre : 1. Image, idole. 2. littérature. Apparence sensible qui se donne pour une réalité – fantôme, illusion, semblant. Un simulacre de procès – parodie. 3. Objet qui en imite un autre (Petit Robert).
  • Trompe-l’œil : 1. Peinture visant essentiellement à créer, par des artifices de perspective, l’illusion d’objets réels en relief. 2. Apparence trompeuse, chose qui fait illusion.