La ville dans le brouillard

« Le brouillard se dissipe sur la ville grisâtre ».
Illustrez cette proposition à l’aide de votre crayon à papier 4B (mine grasse).

Termes utilisés lors de la verbalisation :
valeur de gris (intensité du gris, par rapport au noir et au blanc), dégradé, aplat, perspective atmosphérique, contraste, gris optique (trame), clair/obscur, etc.

Références artistiques :
Paysage, Kano Masanobu, estampe, XVe siècle
Point de vue pris d’une fenêtre du Gras à St Loup de Varennes, Nicéphore Niépce, héliographie, 1826
Avenue de l’Opéra, matinée d’hiver, Camille Pissaro, huile sur toile 73 x 92 cm, 1898
Les sujets de dessin de Johannes Itten au Bauhaus, 1919-1923
Winter on Fifth Avenue, New York, Alfred Stieglitz, photographie, 1905
Central Yard, New York, Alfred Stieglitz, photographie, 1910
New York Sereies – Nighttime et Daytime, Alfred Stieglitz, photographie, 1935


Photogramme de Metropolis, Fritz Lang, 1927


À propos du dessin à l’encre de Chine :
Le sumi-e (ou suiboku-ga) est un dessin monochrome japonais à l’encre. Cette technique de dessin d’origine chinoise a été reprise par les artistes japonais au XIVe siècle grâce aux moines bouddhistes Zen.
Le sumi-e représente une forme d’art à part entière, mais s’approche également d’une philosophie. Il est l’expression de la perception de l’artiste et il transmet l’essence de ce qu’il représente, la suggestion supplante le réalisme.