Qu’est-ce qu’une nature morte ?

En îlot et en utilisant les tablettes, recherchez des informations et des exemples définissant la nature morte.
Mettez en commun vos recherches sous la forme d’une carte mentale.

Qu’est-ce qu’une nature morte contemporaine ?

  • Élaborez un projet personnel répondant à une nouvelle définition de la nature morte sous la forme de croquis.
  • Réalisez-le en deux ou trois dimensions, le choix de la technique est libre.

Comment les objets peuvent-ils nous représenter ? Quelle symbolique accorde-t-on aux objets ? Quelle interprétation donner aux objets représentés dans les œuvres picturales ?

Références possibles :

  • Jean-Baptiste Siméon CHARDIN : Raisins et grenades, 1763, huile sur toile, 57×47 cm. Musée du Louvre, Paris.
  • Édouard MANET : Anguille et rouget, 1864, huile sur toile, 38×46,5 cm. Musée d’Orsay, Paris.
  • Daniel SPOERRI : Mettre le paquet II, 1965, objets divers collés sur panneau de bois, 123×123 cm, dépôt FNAC. Musée d’Art moderne de Saint-Étienne Métropole.
  • Allan Mc COLLUM : Perfect vehicles, 1988, installation de 30 pots de 50x22x22 cm, acrylique sur plâtre. Musée de Grenoble.
  • Fabrice HYBERT : Les Fondations, 1992, peinture réfléchissante et fusain sur toile, ballons, boîte en carton avec dés à jouer, cartes postales, livres, fac-similé, chapeau de paille, 320×400 cm. FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Sam TAYLOR-WOOD, Still Life, 2001, vidéo, 3min44.



  • Questionnements :
    La représentation ; images, réalité et fiction : l’autonomie de l’œuvre d’art, les modalités de son autoréférenciation.
    La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : les représentations et statuts de l’objet en art.
  • Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :
    Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :
    Concevoir, réaliser, donner à voir des projets artistiques, individuels ou collectifs.
    Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.
    • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3, D5) :
      Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.
      Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :
    Reconnaitre et connaitre des œuvres de domaines et d’époques variés appartenant au patrimoine national et mondial, en saisir le sens et l’intérêt.
    Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine