One Million Graffiti

Au moyen d’une technique répétitive qui vous reste à définir, proposez une réalisation graphique et picturale d’ « un million de graffitis ».

#street-art #graffiti #graff #tag

Graffiti

Un graffiti (ou tag) est une inscription exécutée sur une surface publique (mur, transports en communs, etc.), parfois considérée comme une forme d’art, mais plus souvent comme une dégradation. D’ailleurs, dans la plupart des pays, taguer une propriété avec un graffiti sans le consentement de son propriétaire est considéré comme du vandalisme, lequel est punissable par la loi.

Le mot « graffiti » représente avant tout une forme d’expression extrêmement ancienne. La particularité de cet art est qu’il se déploie dans l’espace public, s’affiche au grand jour et est donc accessible à tous. Le sujet du graffiti est vaste et varié. Le graffiti tel qu’on le connait aujourd’hui est né dans les années 1960 au cœur de New-York.

Présentation

En préambule à la réalisation, les élèves assistent à la projection d’un extrait de Exit Through the Gift Shop: A Banksy Film (2010) et de photographies de street-artistes en action…

Un échange de quelques minutes permettra de reformuler la demande, de redéfinir les notions et le vocabulaire utilisé : graffiti, graff, tag, calligraphie, lettrage, motif, pochoir, street-art, art sériel, série, répétition…

Les élèves seront amenés à :

  • différencier et utiliser différentes techniques graphiques et picturales
  • saisir les enjeux des dispositifs de présentation, diffusion et de perception des images
  • développer leur autonomie et prendre des initiatives
  • verbaliser, écouter, argumenter, débattre avec tolérance

Références artistiques possibles

Andy WARHOL, Green Coca-Cola Bottles, 1962, sérigraphie, peinture acrylique sur toile, 210,2 x 145,1 cm, Whitney Museum of American Art, NY

ARMAN, Accumulation, 1973, tampons encreurs et impressions sur papier dans une boîte en bois avec vitre en plexiglas, 47 x 32 x 8,4 cm

Jean-Michel BASQUIAT, In Italian, 1983, acrylique, pastel à l’huile, marker sur toile marouflées sur bois, 2 panneaux

Keith HARING photographié par Annie LEIBOWITZ, 1987

Bernard RANCILLAC, Le Che (Che Guevara), 2004, gouache, graphite et sérigraphie sur papier, 151 x 117 cm

Shepard FAIREY, HOPE, affiche de la campagne électorale de Barack Obama, 2008

Takashi MURAKAMI, Kawaii – Vacances Summer Vacation in the Kingdom of the Golden, 2010, installation, Château de Versailles

Andreas GURSKY, Amazon, 2016, photographie

JONONE se démarque par sa pratique freestyle, où la lettre disparaît pour laisser place à des mouvements de lignes et de couleurs. Il réalise des œuvres abstraites en peignant et en projetant de la couleur et développe ainsi son propre langage privilégiant l’émotion et la gestuelle plutôt que les lettres de son nom.


Questionnement(s)

  • La représentation ; images, réalité et fiction : l’autonomie de l’œuvre d’art, les modalités de son autoréférenciation – la conception, la production et la diffusion de l’œuvre plastique à l’ère du numérique.
  • L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur : la présence matérielle de l’œuvre dans l’espace, la présentation de l’œuvre.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive.
  • Prendre en compte les conditions de la réception de sa production dès la démarche de création, en prêtant attention aux modalités de sa présentation, y compris numérique.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5)

  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5)

  • Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Reconnaitre et connaitre des œuvres de domaines et d’époques variés appartenant au patrimoine national et mondial, en saisir le sens et l’intérêt.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine