Plateau de jeu


L’œuvre « Montée et Descente » est une lithographie de M.C. Escher imprimée en mars 1960. L’image représente une ascension et descente perpétuelle grâce à un escalier de Penrose*, un objet impossible.

* L’escalier de Penrose est une représentation en deux dimensions d’un escalier faisant quatre virages à angle droit, revenant ainsi à son point de départ ; en principe, il devrait y avoir une différence de niveau entre les deux extrémités, mais les perspectives de la représentation sont distordues de sorte qu’au contraire, elles paraissent se rejoindre. De cette manière, la figure donne l’impression que les marches forment une boucle, constituant une perpétuelle montée (ou descente, selon le sens de rotation) ; en d’autres termes, il semble n’y avoir ni point le plus haut ni point le plus bas.

Références :

La pochette de l’album Angles du groupe The Strokes reprend aussi cette figure.
Certaines œuvres de fiction utilisent un escalier de Penrose dans leur intrigue, exploitant ses propriétés uniques — la figure a inspiré en 2006 à Goo-Shun Wang un court métrage d’animation intitulé Hallucii (ci-dessous), dans lequel un homme ivre se retrouve piégé dans un escalier de Penrose, le paradoxe de l’escalier de Penrose est également mis en évidence en 1998 dans le film Chapeau melon et bottes de cuir, ainsi qu’en 2010 dans le film Inception (dans ce dernier, l’escalier permet d’échapper aux menaçantes projections des subconscients : en effet, étant un escalier complexe, le rêveur peut le passer car il en est le créateur, mais pas les projections, car elles ne s’attendent pas à cela).
(source Wikipédia)

Réalisez un plateau de jeu où vous utiliserez une des caractéristiques peu ordinaires de cet objet impossible.

Références possibles d’objets impossibles :
les objets de Roger Penrose (le triangle, le carré et l’escalier de Penrose),
l’œuvre de M.C. Escher (escalier, rampe à chute d’eau),
le blivet (trident à deux dents).