Avant-après, la restauration du Christ de Borja

Depuis deux jours sur les réseaux sociaux, je découvre des images inspirées d’une même peinture. Ce n’est qu’aujourd’hui que je découvre l’origine de ce motif.

La presse espagnole a révélé mardi l’altération scandaleuse d’une peinture murale décrépie représentant le Christ d’Elias Garcia Martinez à Borja (province de Saragosse). Ce lamentable avant-après fait rire jaune toute l’Espagne.
Le sacrilège a été découvert lors d’un inventaire des œuvres religieuses de la ville, selon le Huffington Post. La personne derrière la rénovation improvisée serait une voisine octogénaire de l’église, une âme dévouée qui s’est lancée de son propre chef à l’assaut de cette restauration. Une étude est en cours pour examiner les dommages et leur éventuelle réversibilité.