Maillot jaune

Le 19 juillet 1919, le premier maillot jaune a été revêtu par Eugène Christophe au départ de la onzième étape du Tour de France, allant de Grenoble à Genève. Il lui a été remis le soir au café de l’Ascenseur situé à l’angle du boulevard Gambetta et de la rue Béranger. L’idée originale est attribuée par certains à des journalistes, par d’autres à Alphonse Baugé, depuis peu collaborateur de l’organisation du Tour, qui aurait suggéré à Henri Desgrange de faire porter au leader du classement général un maillot distinctif, de couleur jaune comme le maillot qu’il portait lorsqu’il était coureur, ou celui qu’il faisait porter à ses ravitailleurs dans les équipes Alcyon et Peugeot qu’il dirigeait avant-guerre. Le choix de la couleur jaune pourrait également être le fait de Desgrange, optant ainsi pour la couleur des pages du journal L’Auto qui organise la course.
Source Wikipédia : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Maillot_jaune

*15 juillet 1969. Eddy Merckx maillot jaune sur les épaules entre Luchon et Mourenx (Pyrénées)

 

Symbolique de la couleur jaune :
Intense, violent aigu jusqu’à la stridence, le jaune est la plus expansive, la plus ardente des couleurs.
Son ambivalence est grande. Le jaune symbolise la puissance solaire et divine, l’éternité, la richesse de l’or, mais aussi, quand elle est plus terrestre, annonce le déclin, la maladie, symbolise l’orgueil, la folie et la trahison.