Polémique aux Beaux-Arts

Mercredi, censure aux Beaux-Arts :
Parce qu’elle faisait référence à un slogan de Nicolas Sarkozy, l’œuvre de Ko Sui Lan – qui affichait, sur la façade de l’école des Beaux-arts de Paris, les mots « gagner », « moins », « plus » et « travailler » – a été décrochée, sans préavis, par la direction de l’établissement. L’artiste chinoise parle de censure.

Aujourd’hui, Frédéric Mitterrand fait raccrocher l’œuvre :
Après le tollé et la menace de l’artiste de déposer un recours, le ministre de la Culture a demandé aux Beaux-Arts de remettre l’œuvre détournant le slogan « travailler plus pour gagner plus ».


L’artiste chinoise Ko Sui Lan devant son œuvre décrochée