Projet vidéo

eCRAN, le festival de la Céation Artistique Numérique de l’Académie de Grenoble propose cette année comme thème « Top secret ». Vous retrouverez les réalisations numériques – photographies, animations, diaporamas, vidéos, net-art, à partir de cette page.

Le lien vers la page officiel d’eCran : http://www.ac-grenoble.fr/disciplines/artpla/eCRAN/

_Confidence par Roxane, Anaïs et Clément

Semaine du 8 au 12 octobre, la réalisation du story-board

Le story-board (souvent appelé continuité dessinée, scénarimage) est généralement utilisé au cinéma en préproduction afin de planifier l’ensemble des plans qui constitueront le film.
On y décrit l’ensemble des détails du film, avec la plus grande exactitude possible, afin de visualiser et planifier le tournage du dit film. Il constitue donc un outil de référence lors de la production du film.

Modèle de storyboard

Semaine du 15 au 19 octobre, le filmage

Les élèves ayant pour projet un plan-séquence* seront amenés à sonoriser la vidéo puis à la mettre en ligne.
* Au cinéma, un plan-séquence est une séquence (ou éventuellement un morceau important de séquence) filmée en un seul plan, et restituée telle quelle dans le film final, c’est-à-dire sans montage ou interruption de point de vue (sans plan de coupe, fondu, volet ni champ-contrechamp). Le plan-séquence a une unité sur le plan narratif (c’est une séquence) et sur le plan technique (c’est un plan), d’où son nom.

Semaine du 22 au 26 octobre, le filmage fini, le montage

La plupart des téléphones mobiles produisent des vidéos 3GP. Ce format a été inventé par Apple. Le 3GP est le nom commun donné à la vidéo tournée avec le téléphone mobile. Il s’agit d’un conteneur, qui contient de la vidéo et du son, qui peuvent être encodés de diverses manières à l’intérieur de ce conteneur. Les fichiers portent l’extension .3gp. Par exemple : mon_film.3gp.
Ce format n’est pas pris en charge par le logiciel de montage vidéo du collège. Vous devrez donc le convertir avec MP4Cam2AVI au format .avi. Avec Windows Movie Maker, vous décomposerez votre travail en cinq étapes :
1/ le montage séquentiel,
2/ l’ajout des enchaînements,
3/ l’ajout des effets,
4/ la finition en montage chronologique,
5/ l’ajout de titres.

Semaine du 12 au 16 octobre, le montage et la mise en ligne

« Je suis le ciné-oeil. Je suis l’oeil mécanique. Moi, machine, je vous montre le monde comme seul je peux le voir. (…) C’est là que nous travaillons, nous maîtres de la vue, organisateurs de la vie visible (…), maîtres des mots et des sons, les virtuoses du montage de la vie. »
Dziga Vertov, l’Homme à la caméra, 1929