Bauhaus

Weimar, Dessau puis Berlin, 1919-1933

Le Bauhaus naît de la fusion de l’École supérieure des Beaux-Arts et de l’École des Arts appliqués du Grand-Duché de Weimar. Walter Gropius, directeur de cette institution, la baptise Bauhaus (maison de la construction) et publie un projet pédagogique où il affirme qu’il existe une synthèse des arts au sein de l’architecture. L’enseignement s’organise autour d’ateliers où artistes et artisans occupent les fonctions de maîtres.
Au Bauhaus, l’enseignement s’organise autour d’ateliers où artistes et artisans occupent les fonctions d’enseignants. Reposant sur un refus de l’art pour l’art, le Bauhaus préfère une esthétique industrielle alliant le beau à l’utile. Son style concorde avec ces principes : il est simple, fonctionnel, élégant.
Le corps enseignant s’enrichit de personnalités prestigieuses qui élaborent des théories au sein de leurs ateliers respectifs. Le Bauhaus devient un laboratoire à plus d’un titre. On y travaille sur des formes et des matériaux adaptés aux temps modernes en vue d’une production industrielle.
Après le déménagement à Dessau en 1925, le Bauhaus subit de nombreux remaniements à la demande des élèves. La photographie et la psychologie y font leur entrée, l’imprimerie remplace la lithographie, Herhert Bayer ouvre un atelier de publicité, Hannes Meyer enseigne l’architecture. Les liens se resserrent avec les industriels.
En 1931 les nazis obtiennent la majorité à Dessau. Le Bauhaus émigre à Berlin. Puis victime des tracasseries de la Gestapo, il ferme ses portes.

Josef Albers, Herbert Bayer, Marcel Breuer, Walter Gropius, Johannes Itten, Vassily Kandinsky, Paul Klee, Hannes Meyer, Ludwig Mies Van Der Rohe, Laszlo Moholy-Nagy.