Der Blaue Reiter

Munich, 1911-1914

Der Blaue Reiter : nom trouvé par Franz Marc et Vassily Kandinsky pour servir de titre à un recueil de textes sur l’art moderne. L’Almanach paru à Munich en mai 1912 fait appel à plusieurs collaborateurs, artistes et musiciens. Der Blaue Reiter désigne également l’exposition-manifeste, organisée par eux à partir du 8 décembre 1911 à la galerie Thannhauser, à l’issue de leur démission de la « Neue Künstlervereinigung », et ralliant d’autres dissidents dont Macke, Münter, Campendonk et David Burljuk. L’originalité du livre et de l’exposition repose sur leur grande ouverture à toutes les formes d’art. Une deuxième exposition est organisée en février 1912 chez Goltz, réunissant 315 oeuvres graphiques d’artistes allemands, russes et français, parmi lesquels le groupe Die Brücke, Klee, Braque, Picasso et Derain. Ces événements sont déterminants pour la percée de l’art moderne en Allemagne. Le projet d’un second volume de L’Almanach ne se réalisera pas. La guerre met fin aux activités de l’équipe de rédaction qui ne s’est jamais constituée en groupe organisé.

Heinrich Campendonk, Lyonel Feininger, Alexeï von Jawlensky, Vassily Kandinsky, Paul Klee, August Macke, Franz Marc, Gabriele Münter.