Graffiti

USA, 1970

Phénomène américain des années 1970 ou plus exactement new-yorkais, par ses nombreux tags (pseudonymes bombés à la hâte sur les quais de métro ou sur les trains, sur les murs, les palissades… ) laisse sa trace dans un espace urbain anonyme et inhumain, manifeste la volonté de s’approprier la cité dans un mouvement de révolte.

Jean-Michel Basquiat, Speedy Graphito, Keith Haring, Kenny Sharf, Rhonda Zwillinger.
*Fresque murale de Kenny Sharf, Houston/ Bowery, NY

Samo©
Graffiti de Jean-Michel Basquiat