Nouvelle Figuration

France, 1960

Peinture à caractère figuratif se déclarant souvent comme une résistance à l’Art Informel apparue en Europe et aux États-Unis dans les années 60, cependant il faut éviter de faire une lecture globale de ces figurations et il convient de considérer les spécificités de chacune.
La Nouvelle Figuration française s’affirme vers 1965 autour de l’intérêt pour l’image médiatisée et de son traitement lisse de la surface, en aplats, servant une iconographie préoccupée par le social ou par l’anecdote. Deux expositions-événements signent la présence et la cohésion du mouvement : Mythologies quotidiennes, 1964, ARC, et, Figuration Narrative, 1965, Galerie Creuze, toutes deux organisées par le critique Gérald Gassiot-Talabot.

Valerio Adami, Gilles Aillaud, Eduardo Arroyo, Leonardo Cremonini, Equipo Cronica, Henri Cueco, Erro, Peter Klasen, Jacques Monory, Bernard Rancillac, Antonio Recalcati, Gérard Tisserand.
*Meurtre n°10/2 (détail), Jacques Monory, 1968
http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-figuration-narrative/ENS-figuration-narrative2.html