Op’ Art

USA, 1965

Parmi les arts du mouvement, l’Op’ Art se range dans le domaine de l’art cinétique.
L’exposition The Responsive Eye (1965, MoMA) regroupait les principaux protagonistes de cette nouvelle tendance. Les caractéristiques de l’Op’Art consistent dans le rapport de l’oeuvre au mouvement, celui-ci étant induit mais jamais réel. Ni l’objet, ni le spectateur ne bougent. De plus, dans une image Op, la planéité est détruite par l’image du mouvement, toute la surface étant animé. Il s’agit d’un art produisant chez le spectateur une réponse optique physiologique mais aussi psychologique.

Yaacov Agam, Soto, Victor Vasarely.
*Hexa 5 (détail), Victor Vasarely, 1988

Sphère Concorde, Jesus Rafael Soto, 1996