De la grille au tableur

La machine perspective de Dürer appelée aussi « perspectographe » ou encore portillon de Dürer, est un dispositif destiné à transposer les formes d’un objet tridimensionnel dans un plan, de façon à en obtenir le dessin.

« De la grille au tableur »
Créez à partir des croquis d’observation réalisés récemment, un paysage en détournant les fonctions du tableur.
Pour vous aider, quadriller la surface de vos dessins.

Questions et notions abordées :

  • Composer : art d’agencer par des signes graphiques (points, lignes, formes) géométriques la surface d’un tableau/peinture ou directement les sujets (figures, signes, objets) sur la toile.
  • Organiser : arranger dans un but donné, par exemple classer, ranger, hiérarchiser, aligner, décaler en quinconce.
  • Figuratif : qui représente une réalité perceptible par les sens, notamment la vue. Le contraire est non figuratif.
  • Abstraction : qui ne fait pas référence à une réalité extérieure à l’œuvre.

Compétences observables :

  • Représenter par le dessin et organiser en deux dimensions des objets observés/ mémorisés/ imaginés.
  • Exploiter les qualités fonctionnelles et expressives des outils.
  • Utiliser les fonctions de base d’un ordinateur et des logiciels, de trouver des documents utiles sur Internet et d’enregistrer des données.
  • Reconnaître différents statuts de l’objet.
  • Reconnaître, identifier et décrire quelques œuvres d’artistes liées à la question traitée en les situant chronologiquement.

« L’agencement des couleurs sur les carrés résultait d’un processus aléatoire, de façon à obtenir un effet général diffus, non différencié, associé à des détails stimulants : la grille rigide interdit la production de figurations même si celle-ci se devine facilement. »
Gerhard RICHTER

Jacques Louis DAVID, Le serment des Horaces, 329,8×424,8 cm, 1785
Georges VANTONGERLOO, Composition, 1917-1918
Piet MONDRIAN, Tableau n°1, huile sur toile, 75,5×65,5 cm, 1921-1925
Gerhard RICHTER, Spectrum color arranged by chance III, 1951, configurations/combinaisons aléatoire de grilles chromatiques agencé par un programme informatique
Daniel ROZIN, Wooden Mirror, 830 pièces de bois, moteurs, caméra vidéo, électronique de commande, logiciel personnalisé, le microcontrôleur, 155x178x20 cm, 1999

Source : TraAM, académie de Grenoble, Julien Macias et Romuald Masset