D’ici et nulle part ailleurs

En quoi la place (point de vue) du spectateur peut-elle influer sur les conditions de la perception et de la réception de l’œuvre ?

Questionnement envisagé : l’expérience sensible de l’espace de l’œuvre : les rapports entre l’espace perçu, ressenti et l’espace représenté ou construit ; le point de vue de l’auteur et du spectateur dans ses relations à l’espace, au temps de l’œuvre, à l’inscription de son corps dans la relation à l’œuvre ou dans l’œuvre achevée.

Publicité Lacoste, Le Parfum, 2014
Studio graphique : H5
Anamorphose réalisée le graffeur Zoer
Musique : Embody de Sebastiande

Références artistiques possibles :

  • Hans HOLBEIN le Jeune, Les ambassadeurs, 1533, huile sur bois, 206 x 209 cm, Renaissance, National Gallery.
  • Georges ROUSSE, Anamorphose(s), juin-octobre 2013, Chapelle de la Visitation, Thonon-Les-Bains.
  • Felice VARINI, Vingt-trois disques évidés plus douze moitiés et quatre-quarts, 2013, vidéo de 3 minutes de la RMN ; Extension, 2004.
  • Joseph EGAN, It’s a point of view, 2011.
  • Marcel DUCHAMP, Étant donnés : 1° la chute d’eau 2° le gaz d’éclairage… Installation, 1946-1966

Anamorphose : Image déformée d’un objet obtenue à l’aide de certains systèmes optiques comme le miroir courbe ; procédé à l’origine de la production d’une telle image.

  • Beaux-arts – Peinture, dessin qui déforme volontairement l’objet représenté et dont l’apparence initiale ne peut être retrouvée qu’en observant l’œuvre d’un certain angle ou en ayant recours à un miroir courbe.

Le diorama est un système de présentation, un mode de reconstitution par mise en situation ou mise en scène d’un modèle d’exposition (un personnage historique, fictif, un animal disparu ou encore vivant…), le faisant apparaître dans son environnement habituel.


Diorama de l’Amour : dans ce tableau de 1886, l’artiste Jean Aubert reconstitue une attraction diorama de l’époque du Consulat


Renards au Muséum Senckenberg, Francfort-sur-le-Main. Source Wikipédia