Insidious

Insidious est un film américain d’épouvante (déconseillé aux moins de 12 ans) réalisé par James Wan en 2011 avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Ty Simpkins.

Synopsis :
Josh, son épouse et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils est prisonnière, et que les manifestations sont l’œuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà…

Interprétez l’expérience de Josh quand il rejoint son fils dans l’autre monde sous la forme d’une planche de bande dessinée en choisissant au mieux :
le dessin, la charte chromatique, la narration, le point de vue du spectateur, l’étagement des plans, l’irrégularité du format des vignettes…

Après une analyse comparative de planches, les 2 points suivants seront abordés :

  1. Les codes de la mise en séquence
    – Le morcellement, dans l’espace de représentation, du récit (glyphes, bas-reliefs, vignettes…),
    – la narration au service de l’articulation des unités,
    – les signes expressifs : irrégularité du format des vignettes, perméabilité d’une à l’autre, distorsions, expansion, éclatement du cadre, circulation des personnages dans l’espace du support, et hors des vignettes, rapport graphique avec le texte, la bulle.
  2. La continuité / discontinuité spatio-temporelle
    – La prise en charge de celle-ci par des éléments iconiques sous la forme de relais visuels (raccords), soit par la répétition métonymique du même espace identifié comme continu d’une unité à l’autre, soit par la citation métonymique des personnages et de leurs caractéristiques,
    – l’utilisation de codes spécifiques obéissant à une rhétorique qui assume la fonction narrative : cadrages, angles de vue, raccords sur le mouvement, sur le regard, présence du hors-champ, jeu de profondeur.

Références artistiques possibles :
Little Nemo in Slumberland, Winsor McCay
Les aventures d’Alef-Thau, Jodorowski
Ghost Hound, Masamune Shirow