Le même vite

Horse and Rider High Dive, anonyme, cliché non daté

Deux vignettes identiques, dans la première représentez le saut immobile où le cheval et sa cavalière sont comme figés dans les airs au dessus de la foule. Dans la seconde, le même vite : la même scène photographiée, mais contrairement à l’instantané, vous proposerez une image du mouvement.

#mouvement #bougé #dynamisme #futurisme

Références artistiques possibles

  • Étienne-Jules MAREY et Eadweard MUYBRIDGE, photographies de la fin 19e siècle.
  • Diving Horse (cheval plongeur), Eunice Winkless dives into a pool of water from a high tower on horseback on July 4, 1905 in Pueblo, Colorado.
  • Jacques-Henri LARTIGUE, Grand Prix de l’ACF, automobile Delage, circuit de Dieppe, 26 juin 1912, 1912, photographie.
  • Giacomo BALLA, Dynamisme d’un chien en laisse, 1912, huile sur toile, 90,8 x 110 cm, Albright-Knox Art Gallery.
  • Les frères Anton GIULIO et Arturo BRAGAGLIA, La Gifle, 1912, photographie.
  • Marcel DUCHAMP, Nu descendant un escalier, 1912, huile sur toile, 146×89 cm.
  • Luigi RUSSOLO, Automobile in corsa (Dynamisme d’une automobile), 1912-1913, huile sur toile, 106 x 140 cm, Centre Pompidou, Paris.
  • Umberto BOCCIONI, Dinamismo di un ciclista (Dynamisme d’u cycliste), 1913, huile sur toile, 70 x 95 cm, Collection Peggy Guggenheim, Venise
  • Yves KLEIN, Saut dans le vide, octobre 1960, photographie
  • Kerry SKARBAKKA, Office, 2005, de la série photographique Falling
  • Denis DARZACQ, La Chute, 2005-2006, série photographique
Étienne-Jules MAREY, Mouvement du saut à la perche, 1885-1895, chronophotographie, Museum of Fine Arts, Houston

Les ballerines de DEGAS

Le peintre voit dans la danse, le ballet un sujet idéal d’observation du mouvement rapide, et une vaste possibilité de composition spatiale, offerte par toute la surface de la scène.

Edgar DEGAS, La classe de danse, 1873, 62,5×48,3 cm
Edgar DEGAS, Danseuses sur un banc, 1898


Les travaux photographiques sur le mouvement d’Eadweard MUYBRIDGE oscillent entre science et art, chose discutée dans les milieux intellectuels de l’époque. Le photographe appartient à cette génération qui utilise la photo comme témoignage scientifique sûr et objectif. En 1887 est édité son plus important ouvrage, Animal Locomotion, en 11 volumes qui contiennent 4 202 photographies prises entre 1872 et 1885. Il aurait alors réalisé entre 1885 et 1887 plus de 30000 photographies.

Source Wikipédia
Eadweard MUYBRIDGE, Nu, 1889
(cf. les jambes des ballerines dans l’œuvre d’Edgar Degas)
Edgar DeEGAS, La classe de danse, 1871-1874, huile sur toile,
75×85 cm, Musée d’Orsay

Les ballerines à l’exercice, aux répétitions ou au repos deviennent le sujet de prédilection du peintre inlassablement repris avec de nombreuses variantes dans les postures et les gestes. Davantage que les planches et les feux de la rampe, c’est le travail préparatoire qui l’intéresse : l’entraînement. Ici, la leçon s’achève : les élèves sont épuisées, elles s’étirent, se contorsionnent pour se gratter le dos, rajustent leur coiffure ou leur toilette, une boucle d’oreille, un ruban, peu attentives à l’inflexible professeur, portrait de Jules Perrot, authentique maître de ballet.

Edgar DEGAS a observé avec attention les gestes les plus spontanés, naturels et anodins, moments de pause où la concentration se relâche et le corps se détend, après l’effort d’un apprentissage exténuant et d’une implacable rigueur.

Edgar DEGAS, Danseuse, 1895, photographie

Œuvres futuristes

L’œuvre futuriste de Umberto BOCCIONI, peinture et sculpture, se caractérise par un rendu du dynamisme, que le peintre saisit dans un sens synthétique (cf. Étienne Jules Marey plutôt qu’Eadweard Muybridge) : l’artiste assimile le dynamisme au développement continu d’une force dans l’espace, à la différence des autres peintres futuristes qui réduisent le temps à l’espace en représentant le mouvement comme une succession de moments.

Umberto BOCCIONI, Charge de lanciers, 1915, tempera
et collage sur papier, 32×50 cm
Giacomo BALLA Dynamisme d’un chien en laisse, 1912, huile sur toile, 90×110 cm

Dynamisme d’un chien en laisse de Giacomo BALLA illustre parfaitement un des thèmes principaux des futuristes italiens : la représentation du mouvement et de la vitesse. Ici le peintre représente la scène du tableau comme une chronophotographie : il superpose en une succession de plusieurs images les pattes du chien, sa queue, la laisse et les pieds de la maîtresse pour donner l’impression de déplacement.

« Je voudrais tout attraper même l’inattrapable »

« Le mouvement apparaît comme une manifestation dans l’espace de l’écoulement temporel. Un corps mobile change de position à mesure que le temps passe et modifie ainsi le milieu perçu. L’évocation par la photographie de la globalité d’un mouvement s’accompagne nécessairement du renvoi à une durée et non pas à un instantané. » Jacques-Henri LARTIGUE

Jacques-Henri LARTIGUE, Bouboute à Rouzat, août 1908, photographie

Questionnement(s) :

  • La représentation ; images, réalité et fiction : la ressemblance – la narration visuelle – la création, la matérialité, le statut, la signification des images.
  • La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : la transformation de la matière – la matérialité et la qualité de la couleur.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive.
  • Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :

  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5) :

  • Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :

  • Reconnaitre et connaitre des œuvres de domaines et d’époques variés appartenant au patrimoine national et mondial, en saisir le sens et l’intérêt.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine