Mickey Muse

Mickey n’est plus la propriété de Walt, il appartient à tout le monde.

Robert COMBAS

Dans la mythologie grecque, les Muses sont les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. Par extension, le terme muse désigne une personne qui inspire ou conduit une autre personne, généralement un artiste, à se montrer créative.

Quand Mickey Mouse devient cette source d’inspiration, qu’en faites-vous ?

Les notions suivantes pourront être abordées lors de la verbalisation : modèle, copie, citation, emprunt, appropriation ou interprétation.

Keith HARING, Mickey Mouse, 1981, vue de l’exposition Mickey: The True Original Exhibition, 2018

Mickey Mouse 

Apparue la première fois le 18 novembre 1928, la souris Mickey est un personnage emblématique de l’univers Disney. Véritable ambassadrice de la Walt Disney Company, elle est présente dans la plupart des secteurs d’activité de la société, que ce soit l’animation, la télévision, les parcs d’attractions ou les produits de consommation.

Comment dessiner Mickey, source : Le journal de Mickey

Références artistiques possibles

  • Keith HARING, Mickey Mouse, 1981, acrylique sur papier, 127 x 193 cm
  • Andy WARHOL, Mickey Mouse (Myths Series), 1981, sérigraphie sur toile, 152,4 x 154,2 cm
  • Keith HARING, Untitled, 1985, acrylique sur toile, 304,8 x 365,8 cm, The Keith Haring Foundation, (en bandeau)
  • BANKSY, Napalm, 1994, pochoir, inspirée de la célèbre photographie de Nick UT prise lors de la guerre du Vietnam où l’on voit une fillette brûlée au napalm s’enfuir.
  • Ron ENGLISH, Mouse Mask Murphy, 2009, figurine post-apocalyptique, 22 cm
  • Kenny SCHARF, Cosmic Cavern, 2016, installation immersive, Portland Art Museum
  • Katherine BERNHARDT, 99 Cent Hot Dog, fresque murale, 2018, 11 x 3 m
  • Keiichi TANAAMI, Mickey’s Japan Tourism, 2017, diptyque
  • London KAYE, Supersonic Skein, 2018. Son utilisation unique du crochet pour créer ses œuvres d’art entièrement composées de fil a attiré l’attention des principaux médias, des marques mondialement reconnues et d’un public engagé sur les réseaux sociaux.
  • Daniel ARSHAM, Hollow Mickey, 2018, sculpture en résine. L’artiste avec le drapé blanc englobant la figure de Mickey, propose une relecture du dessin animé Thru the Mirror, 1936, où la célèbre souris passe à travers d’un miroir pour découvrir un monde fébrile et onirique où les objets inanimés étaient tous vivants.

Questionnement(s) :

  • La représentation ; images, réalité et fiction : l’autonomie de l’œuvre d’art, les modalités de son autoréférenciation.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :

  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5) :

  • Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.
  • Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :

  • Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine