Saut dans le vide


Saut de Felix Baumgartner le 14 octobre 2012

Élaborez, avec les matériaux et les techniques qui vous paraissent les plus appropriés, une réalisation dans laquelle « le saut dans le vide » prendra tout son sens. Votre réalisation doit être l’occasion de mettre en évidence, entre intention et réalisation, le processus mis en jeu.

1. Établissez la fiche du projet : intention, descriptif sommaire, schéma, échantillons, 1ers essais ;
2. En cour de recherche, faites le point : décrivez le travail et la démarche plastique en utilisant un vocabulaire adéquat ;
3. Seul ou avec l’aide du professeur, trouvez au moins une œuvre pouvant être mise en relation avec le travail en cours ;
4. Rédigez quelques lignes soulignant les points importants du travail et argumentez le choix de l’œuvre mise en relation ;
5. À la dernière séance, présentez le plus pertinemment possible le travail ( : accrochage, installation, performance, …) et l’expliquez sans oublier l’exposé concernant l’œuvre de référence.

Termes utilisés : autonomie, projet, croquis, process, processus de création.
Contraintes : technique et support libres, temps limité à 4h, fiche de suivi à compléter au fur et à mesure de la réalisation (croquis, annotation, référence artistique, vocabulaire spécifique, etc.).

Référence artistiques possibles :
Chute d’Icare, Pieter Bruegel l’Ancien, huile sur toile, 73,5×112 cm, 1558, Musées Royaux des Beaux-arts, Bruxelles
Machine volante de Leonard de Vinci, 1653
Bichonnade, 40, rue Cortambert, Paris, Jacques Henri Lartigue, photographie, 1905
Letatlin, Vladimir Tatlin, sculpture, 1930rnDerrière la gare Saint-Lazare, Paris, Henri Cartier Bresson, photographie, 1932
Pleasures and Terrors of Levitation #37, Aaron Siskind, photographie, 1956
Saut dans le vide, Yves Klein, photographie, 16 octobre 1960
My Wings, Mario Terzic, performance, 1970
Black Cockfeathers, Rebecca Horn, harnais et plumes, 1971rnRug Umbilly IV (: modèle d’un avion à quatre ailes propulsé au moyen de pédales), Panamarenko, 1984


Self-Portrait Suspended, Sam Taylor-Wood, photographie, 2004
Cette photographie est issue d’une série de huit autoportraits où l’artiste se donne à voir en lévitation dans son atelier, adoptant une position différente à chaque photographie. Pour créer ces scènes impossibles, Sam Taylor-Wood s’est suspendue à des bandages qu’elle a ensuite fait disparaitre à l’aide de logiciels photographiques. En flottant ainsi dans les airs, sans l’aide de quelques supports visibles, l’artiste tente de figer et de transmettre au public un moment de liberté et d’abandon total. (source icbm.fr)

La Chute, Denis Darzacq, série de photographies, 2005-2006
Live at the hight place 6, Pékin, Li-Wei, photographie, 2008