Scapes

Réalisez un paysage (« scape ») combinant des éléments picturaux et construits avec une infinité de petites variations sur un thème unique. Interrogerez-vous sur les relations entre la nature de l’image, les moyens de production, le geste et le support.


Birdscape, Erró, 1979


Planescape, Erró, 1970


Foodscape, Erró, 1964

Les Scapes constituent une partie importante de l’œuvre d’Erró qu’il a commencée au milieu des années 1960 et qu’il a développée et structurée au fil des années. Le déclencheur a été cette société de consommation* débordante, sous toutes ses formes, caractéristique de ces années-là. Aux États-Unis, il se souvient d’une grande surface avec des tonnes de gâteaux, de friandises, de pièces de viande, de légumes. Les Scapes allaient suivre.

99 cent, Andreas Gursky, 1999
99 cent, Andreas Gursky, 1999

Andreas Gursky est l’un des plus célèbres photographes européens contemporains. Ses œuvres monumentales, images exemplaires de la contemporanéité, sont présentées dans les plus importants musées du monde.
Andreas Gursky recherche les signes marquants et les lieux emblématiques de notre temps : halls d’hôtels, immeubles d’habitation, supermarchés, rencontres sportives, bourses, concerts, raves techno… Ses photographies monumentales, saturées de couleurs et de détails, font état d’un monde contemporain transformé par l’industrie de haute technologie, les échanges commerciaux internationaux, la mondialisation de l’information et les déplacements…
À l’occasion d’un voyage au Japon, il photographie la bourse de Tokyo, s’inspirant en partie d’une image publiée dans un quotidien. Cette œuvre est la première d’une longue suite d’images conçues et « programmées » par avance. À partir des années 1990, Gursky voyage beaucoup de par le monde à la recherche de sujets qui incarnent notre temps : gigantesques immeubles d’habitation et de bureaux, aéroports, événements sportifs, objets de consommation de masse, de luxe… Il commence également à « manipuler », parfois de façon invisible, certaines photographies sur ordinateur.

* La société de consommation est un ordre social et économique qui est basé sur la création et la stimulation systématiques d’un désir d’acheter des biens de consommation et des services dans des quantités toujours plus importantes.
Abondance : quantité plus que suffisante, profusion ; quantité plus que suffisante de biens matériels.

Termes utilisés : collage, hétérogénéité, cohérence.


Arman – Home sweet home (1960)

Après de rapides études aux Arts décoratifs et à l’école du Louvre, il commence à peindre à partir de 1953, produisant des collages influencés par Schwiters. En 1955, il réalise ses premiers cachets, multipliant son nom, et des « allures d’objets » qu’il expose chez Iris Clert : il s’agit d’ombres d’objets disposés en séries plus ou moins régulières sur la surface. C’est en 1959 qu’il aborde les accumulations où de nombreuses versions d’un objet sont enserrées dans des blocs de plexiglas transparent ; cette pratique justifie l’intérêt de Pierre Restany et la participation d’Arman au Nouveau réalisme. En octobre 1960, répondant au Vide d’Yves Klein, il remplit la galerie d’Iris Clert de détritus pour exposer le Plein. Le principe de l’accumulation est appliqué aux objets les plus divers – des tubes de comprimés aux masques à gaz (Home sweet home, 1960) – et confirme sa portée critique, aussi bien contre l’art (séries sur les outils de la peinture) que contre la société de consommation (série des accumulations Renault). Arman pratique en alternance des colères – brisant des objets avant d’en fixer les morceaux dans la résine ou le ciment – où un certain sens du tragique se mêle à une théâtralité ironique, mais dont les résultats se font plus décoratifs. Cette évolution se confirme lorsque, dans les années 1980, il découpe en lames régulières des moulages d’antiques et fait tirer le résultat en bronze. Malgré son aspect aimablement iconoclaste, ce recours à des techniques proprement sculpturales anesthésie la violence, tandis que les œuvres publiques (L’heure de tous et Consigne à vie, gare Saint-Lazare ; Long term parking, fondation Cartier) conservent un authentique pouvoir de perturbation.