Nuages

— Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
— J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… les merveilleux nuages !

Extrait de l’Étranger de Charles BAUDELAIRE, Petits poèmes en prose, 1869

Votre réalisation révèlera la part insaisissable, fugitive et éphémère des nuages.

Comment rendre leur caractère insaisissable ? De quelles façons intégrer l’intangible dans une production plastique ? Dans quelle mesure l’effacement du contour crée-t-il l’informel ?

Leandro ERLICH, Champignon Collection de Nuages, 2018,
verre extra clair, impression numérique à l’encre céramique, vitrine en bois, lumières LED,
199,5 x 175 x 81 cm

Références artistiques possibles

  • Léonard de VINCI, La Joconde, vers 1503-1516, huile sur panneau de bois de peuplier, 77 x 53 cm, Musée du Louvre, Paris
  • Le CORRÈGE, Io et Jupiter, 1533, huile sur toile, 164 x 70 cm, Kunsthistorisches Museum Wien
  • Caspar David FRIEDRICH, Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, 1817-1818, huile sur toile, 94,4 x 74,8 cm, Kunsthalle, Hambourg
  • Eugène BOUDIN, Étude de ciel, vers 1885-1895, huile sur bois, 38 x 46 cm
  • John CONSTABLE, Étude de nuages (entre 11h et 12h), 1822, huile sur papier sur panneau, 47,6 x 57,5 cm, Tate Gallery, Londres
  • Alfred STIEGLITZ, A dirigible, 1910, épreuve photomécanique à partir d’un négatif original, 17,9 x 18 cm, Musée d’Orsay, Paris
  • Vik MUNIZ, Equivalent-Cloud Pictures Series, Dürer’s Praying Hands, 1993, photographie tirage argentique, 32,5 x 25,5 cm.
  • Ange LECCIA, Fumées, 1995, vidéo couleur, silencieux, 51 min
  • Gilbert GARCIN, Le Poids des nuages, 2000, tirage baryté noir et blanc, 30 x 40 cm
  • Charlotte CHARBONNEL, ADN, aperçu de nuage, verre, eau distillée, alcool, lait – dimensions variables, 2005-2013
  • Axel ANTAS, Cloud Formation suspended, 2006, C-Print framed, 90 x 114 cm
  • Leandro ERLICH, Single Cloud Collection, 2012, bois, verre, acrylique, Buenos Aeres, Galeria Ruth Bencazar. La stratification de panneaux de verre peints à l’acrylique donne l’illusion de nuages en 3D
  • Smilde BERNDNAUT, Nimbus d’Aspremont, 2012, tirage digital C-Print, 75×110 cm et 125×184 cm, Rekem, Kasteel d’Aspremont (détail en bandeau)
  • Kohei NAWA, Foam, 2013, installation, Triennale d’Aichi (Japon), mousse (mélange de détergent, d’eau et de glycérine)
  • Smilde BERNDNAUT, Nimbus Sankt Peter, 2014, tirage digital C-Print, 75 x 109 cm et 125 x 181 cm, Sankt Peter Kunst-Station, Cologne

Sfumato

Léonard De VINCI, Portrait de Mona Lisa, dite La Joconde, 1503-1516
 

Le sfumato signifie évanescent, avec une notion d’enfumé : ce mot dérive de l’italien fumo, la fumée. C’est une technique de peinture que Léonard de VINCI mit au point, et décrivit comme sans lignes ni contours, à la façon de la fumée ou au-delà du plan focal. Cet effet vaporeux, obtenu par la superposition de plusieurs couches de peinture extrêmement délicates, donne au sujet des contours imprécis. Il est utilisé pour donner une impression de profondeur aux tableaux de la Renaissance.

Sfumato — Wikipédia
Perspective aérienne — Wikipédia


Questionnement(s)

  • La représentation ; images, réalité et fiction : la ressemblance – le dispositif de représentation.
  • La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : la transformation de la matière – les qualités physiques des matériaux.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • Explorer l’ensemble des champs de la pratique plastique et leurs hybridations, notamment avec les pratiques numériques.
  • Prendre en compte les conditions de la réception de sa production dès la démarche de création, en prêtant attention aux modalités de sa présentation, y compris numérique.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5)

  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.
  • Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (D1, D3, D5)

  • Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.
  • Porter un regard curieux et avisé sur son environnement artistique et culturel, proche et lointain, notamment sur la diversité des images fixes et animées, analogiques et numériques.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine