Vers une image de soi

Réalisez un selfie à l’aide de la tablette mise à votre disposition. Définissez ce qu’est un selfie, un autoportrait, évoquez ses différentes visées :
– Qu’est-ce qu’un selfie ?
– Que dire de cette quête d’identité ?
– Le portrait photographique est-il une simple représentation fidèle des traits d’un visage ?

Je ne suis pas ce que les contraintes sociales et culturelles veulent faire de moi. Ça, ce n’est pas moi ! Corrigez cette image photographique.

Il existe actuellement chez un certain nombre de photographes une tendance à déconduire le portrait canonique. C’est ainsi qu’on s’efforce de dé-visager le visage, que ce soit par le flou, par l’agrandissement démesuré du détail, par la lacération de la surface sensible, etc. ; ou alors on se défait du visage comme tel, non pas dans une visée formaliste (par exemple afin de faire ressortir la plasticité du corps), mais pour mettre en avant la corporéité comme chair aux dépens de l’expressivité humaine ; le corps lui-même et souvent morcelé. Mais il ne s’agit là que d’une des tendances du portrait photographique actuel, et non pas d’une évolution qui témoignerait d’une mutation définitive ».

Remarque :
L’utilisation de l’intelligence artificielle est de plus en plus commune et nombreuses sont les sociétés digitales à intégrer cette technologie. Le site ThisPersonDoesnotExist.com, propose sur sa page d’accueil à chaque visite un nouveau visage. Une utilisation banale peut-on penser, mais il faut savoir que chaque visage présenté n’existe pas.

Procédés envisageables :
recadrer, coloriser, retoucher, multiplier, changer de point de vue, surimpressionner, maculer, recouvrir, empâter, occulter, ombrer, simplifier, caricaturer, réticuler, postériser, accentuer…

Notions : représentation, ressemblance, vraisemblance, autoportrait, portrait, identité…

Références possibles :
– Marcel DUCHAMP, Rrose Sélavy, 1921
– Michel JOURNIAC, Piège pour un travesti, Arletty, 1972
– Cindy SHERMAN, Untitled Film Still, 1975
– Arnulf RAINER, Van Gogh als Blinder, 1977-80
– Urs LÜTHI, Tableaux récents, 1977
– Duane MICHALS, Dr Heisenberg’s Magic Mirror of Uncertainty, 1998
– ORLAN, Self-Hybridations, 1998 (Art charnel selon ORLAN)

Verbalisation :
– L’image de soi est-elle changée ?
– Perçoit-on mieux votre personnalité ?
– Le ou les procédés utilisés enrichissent-ils votre démarche ?

Yves Trémorin

Jean-Claude d’Yves Trémorin, photographie, 1986


  • Questionnement(s) :
    La représentation ; images, réalité et fiction : la ressemblance – la conception, la production et la diffusion de l’œuvre plastique à l’ère du numérique.
  • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3, D5) :
    Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.
    Expliciter la pratique individuelle ou collective, écouter et accepter les avis divers et contradictoires.
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :
    Identifier des caractéristiques (plastiques, culturelles, sémantiques, symboliques) inscrivant une œuvre dans une aire géographique ou culturelle et dans un temps historique.
    Proposer et soutenir l’analyse et l’interprétation d’une œuvre.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine