Walk on the wilde side

En utilisant le portrait photographique proposé en référence, vous produirez un travail plastique témoignant d’une transformation allant du « photographique au pictural ».
Attention, la couleur est obligatoire.


Publicity Still of Elizabeth Taylor, 1957, Collection of The Andy Warhol Museum

Verbalisation à partir d’une lecture des qualités et des notions plastiques présentes dans le document (: pose, cadrage, frontalité, grain, noir et blanc, etc.), afin de définir les écarts entre le photographique et le pictural.

  • Yan PEI-MING, Crâne, 2003, huile sur toile, 150×150 cm.
    Bien que chinois, Yan Pei-Ming s’inscrit dans une grande tradition picturale occidentale. Puissants et massifs ses portraits tracés à larges coups de brosse témoignent d’une maîtrise du geste exceptionnelle.
  • Arnulf RAINER, Untitled (Death Mask), 1978, pastel à l’huile sur photographie en noir et blanc, 60,9 x 50,5 cm.
  • Arnulf RAINER, Spuk und Speib, peinture à l’huile et gouache sur photographie en noir et blanc, 59,8 x 49,5 cm (détail dans le bandeau).
    Arnulf RAINER présente des photographies dans lesquelles il retravaille les portraits. Travaillant essentiellement sur le corps au travers du médium photographique, Arnulf Rainer opère scarifications, retouches, ajouts sur ces photographies retravaillées. Souvent proche d’un rituel religieux et morbide, ses interventions sont souvent violemment expressives.
  • Gérard FROMANGER, Bouge (de la série Questions), 1976, huile sur toile, 162 x 130 cm.
  • Jacques MONORY, Meurtre no10/2, 1968, peinture acrylique sur toile, 160 x 400 cm, Centre Pompidou, Paris.
  • John BALDESSARI, The Studio, 1987, peinture vinylique sur photographie noir et blanc, 122 x 160 cm.
  • Andy WARHOL, Silver Liz, diptyque, 1965, 101,6 x 203,2 cm, peinture synthétique émaillée et encre sérigraphique sur toile

.


  • Questionnement(s) :
    La représentation ; images, réalité et fiction :  la création, la matérialité, le statut, la signification des images.
    La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : la matérialité et la qualité de la couleur.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :
    Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.
    Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.
  • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3, D5) :
    Dire avec un vocabulaire approprié ce que l’on fait, ressent, imagine, observe, analyse ; s’exprimer pour soutenir des intentions artistiques ou une interprétation d’œuvre.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine