Attention, peinture à toucher

En expérimentant les matériaux mis à votre disposition et ceux que vous avez apportés, proposez une « peinture à toucher ».

En quoi la peinture peut-elle faire intervenir d’autres sens que la vue ?

Références possibles :

  • Antoni TÀPIES, Gray Relief on Black, 1959, peinture latex avec poussière de marbre sur toile, 194,6×170 cm
  • Lucio FONTANA, Spatial Concept: Expectations, 1960, toile lacérée, 100,3×80,3 cm
  • Kazuo SHIRAGA, Inoshishi-gari 1 (Wild Boar Hunting 1), 1963, fourrure, pâte et huile sur panneau, Museum of Contemporary Art, Tokyo
  • Miquel BARCELÓ et Josef NADJ, Paso Doble, performance, 2006, Avignon
  • Jannis KOUNELLIS, Senza titolo (Sans titre), 1969, 254x12x37 cm, série de 10 pesons en acier suspendus les uns aux autres et chargés de café moulu
  • Dorothée SELZ, sculpture éphémère comestible, 1989, denrées sucrées et salées piquées sur support
  • Jesus Raphael SOTO, Pénétrable sonore, 1970, 300x300x300 cm

Paul REBEYROLLE, Paysage I et II, 1978, technique mixte sur toile, 530×350 cm


  • Questionnements :
    La matérialité de la production plastique et la sensibilité aux constituants de l’œuvre : les qualités physiques des matériaux – la matérialité et la qualité de la couleur.
  • Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)
    Rechercher une expression personnelle en s’éloignant des stéréotypes.
  • S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3)
    Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.
    Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels durnmonde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine