Comme une seconde peau

Offrez une seconde peau à un objet (que vous aurez préalablement choisi), modifiez son statut, sa fonction en modifiant sa matière.


Ghost Drum Set, Claes Oldenburg, 10 éléments en toile, bourrés de billes de polystyrène, cousus et peints (peinture vinylique), 80 x 183 x 183 cm, 1972.
Avec sa batterie fantôme (Ghost Drum Set), en toile cousue puis peinte en blanc, Oldenburg s’empare d’un objet typique de la culture pop-rock pour lui faire subir une transformation à la fois grotesque et spirituelle. Constituée d’une matière molle, la batterie devient absurde puisqu’elle perd l’un de ses attributs essentiels, la rigidité des caisses de résonance. Mais l’objet devient encore plus fragile et tend à s’effacer, à disparaître, par le biais de sa blancheur, qui évoque le cliché enfantin du fantôme.


Le Déjeuner en fourrure, Meret Oppenheim, 1936

Vous pourrez recouvrir un objet existant (cf : Meret Oppenheim) ou fabriquer entièrement l’ensemble avec une nouvelle matière (cf : Claes Oldenburg).

Évaluation :
L’objet initial est-il reconnaissable ?
L’utilisation de la matière nouvelle vient-elle bouleverser la fonction l’objet ?