Mon héros s’évade de…

Le héros de votre BD met tout en œuvre pour sortir de sa case. Après plusieurs tentatives, il y parvient à la dernière vignette.

#cadre #hors-cadre #espace #narration #bande dessinée

En bande dessinée, une case est une surface de dessin souvent rectangulaire délimitée par un trait. Le terme de vignette peut également être utilisé pour la définir.

Remarquons que de nombreuses dispositions de cases sont possibles pour former une planche, c’est-à-dire une page. La planche est organisée selon une composition qui participe à la présentation et au récit.

Questionnements

Que se passe-t-il dans les cases ? Comment une suite d’images fait-elle sens ? Dans quelle mesure une intervention inhabituelle sur le support crée-t-elle du sens ? Que se passe-t-il si votre héros sort vraiment ?

Références artistiques possibles

  • Pere BORRELL DEL CASO, Escapando de la crítica, 1874, huile sur toile, Banco de Espana, Madrid
  • Winsor Mc CAY, Le petit Sammy éternue, 1904, New York Herald. Toutes les semaines, dans une bande dessinée de six cases (strip), il met en scène les éternuements du petit Sammy aux conséquences cataclysmiques pour son entourage. Invariablement, à la sixième case, le petit Sammy se fait expulser de la vignette d’un magistral coup de pied aux fesses.
  • MOEBIUS, Arzach, magazine Métal Hurlant 1975, Éd. Les Humanoïdes associés 1976
  • Marc-Antoine MATTHIEU, Le Processus, 1993, Éd. Delcourt. « Tout mon destin gisait là, mis à plat, écrit… Et il m’avait été donné pour un instant d’y échapper. »
  • Gilbert GARCIN, Flash Back, photographie, 2001
  • Philippe RAMETTE, Exploration rationnelle des fonds sous-marins : le contact, 2006, photographie
  • Peter CALLESEN, Half Way Through, 2006, papier A4, colle
  • Peter CALLESEN, Looking back, 2006, papier A4, colle
BANKSY, Agency Job, détail
  • BANKSY, Agency Job, 2009, copie du tableau les Glaneuses de Jean-François MILLET (1857) mais une des trois paysannes travaillant dans les champs est placée fumant une cigarette sur le cadre.

Questionnement(s)

  • La représentation plastique et les dispositifs de présentation : les différentes catégories d’images, leurs procédés de fabrication, leurs transformations – la narration visuelle.
  • Les fabrications et la relation entre l’objet et l’espace : l’espace en trois dimensions.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5)

  • Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.
  • Rechercher une expression personnelle en s’éloignant des stéréotypes.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D5)

  • Adapter son projet en fonction des contraintes de réalisation et de la prise en compte du spectateur.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3)

  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5)

  • Repérer, pour les dépasser, certains a priori et stéréotypes culturels et artistiques.
  • Décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine

Marc-Antoine MATTHIEU, Le Processus, 1993