Color(i)er

Coloring Keith Haring

1. Un dessin à colorier de Keith Haring est distribué. Mettez de la couleur ! est écrit au tableau.

Questions à propos de l’utilisation de la couleur :

  • Avez-vous suivi des règles ? Si oui, qu’elles sont-elles ?
  • L’incitation est-elle univoque (garderait le même sens dans des emplois différents) ?
  • La couleur se résume-t-elle à une animation, à un remplissage de surface ?
  • Mettre de la couleur ne se réduit-il pas à un passe-temps ?
  • N’avez-vous pas limité la demande à du coloriage ?
  • Quelles sont les règles du coloriage ?
  • Comment dépasser le simple coloriage ?

2. Connaissez-vous des expressions utilisant une couleur ?

  • Bleu : de colère, de froid, avoir une peur bleue
  • Gris : faire grise mine
  • Jaune : rire jaune
  • Noir : entrer dans une colère noire, broyer du noir
  • Rose : voir la vie en rose
  • Rouge : de colère, de honte
  • Vert : de peur, de froid
  • Violet : de colère

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d’idiotismes_chromatiques_français

Angoisse
Angoisse, réalisation d’Adrien

Vous chercherez à exprimer par la couleur un sentiment ou une sensation en utilisant des formes, des effets de matière et de transparence et en travaillant la totalité de la surface du format raisin.

Remarques :
Dans cet exercice, vous devez traiter une globalité pour donner du sens et non des détails. N’utilisez pas de représentations figuratives, allégoriques ou symboliques (: signes figuratifs représentants une idée).

Références possibles :

  • Auguste RENOIR, Les Parapluies, 1886, peinture à l’huile, 180 x 115 cm
  • Edvard MUNCH, Le Cri, 1893, tempera su carton, 91 x 73,5 cm
  • Edvard MUNCH, Two Women on the Shore (Deux femmes sur le rivage), 1898, gravure sur bois, 45,5 x 51,5 cm
  • Wassily KANDINSKY, Sans titre, 1910, crayon, encre de Chine, aquarelle sur papier, 49,6 X 64,8 cm, Coll. MNAM/CCI Centre-Pompidou. Œuvre analysée lors de la verbalisation, afin de proposer une autre approche de l’abstraction.
  • Yves KLEIN, IKB 3, Monochrome bleu sans titre, 1960, pigment pur et résine synthétique sur toile marouflée sur bois, 199 x 153 cm
  • Andy WARHOL, Do it Yourself (Seascape), 1963, peinture sur toile, mine de plomb, papiers collés, 1,38 x 1,83 cm (détail en bandeau)
  • Tony CRAGG, New Stones – Newton’s Tones, installation de fragments d’objets en matière plastique, 1978

Questionnement(s) :

  • La matérialité de la production plastique et la sensibilité aux constituants de l’œuvre : la réalité concrète d’une production ou d’une œuvre – les qualités physiques des matériaux – les effets du geste et de l’instrument – la matérialité et la qualité de la couleur.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Rechercher une expression personnelle en s’éloignant des stéréotypes.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3) :

  • Décrire et interroger à l’aide d’un vocabulaire spécifique ses productions plastiques, celles de ses pairs et des œuvres d’art étudiées en classe.
  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.
  • Formuler une expression juste de ses émotions, en prenant appui sur ses propres réalisations plastiques, celles des autres élèves et des œuvres d’art.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine