Oh, la trace !

Alors que je viens de fabriquer ma propre peinture (cf. Fabriquer sa peinture à l’eau), une drôle de créature l’a renversée et a laissé sur ma feuille la trace de son passage.

#trace #empreinte #macule #trainée

À quoi donc ressemble la feuille après le passage de la créature ? Proposez une réponse en choisissant, mobilisant et adaptant des moyens plastiques variés dans une intention artistique en restant attentif à une part d’inattendu.

Fabriquer sa peinture à l’eau

Le port d’un masque antipoussière est indispensable dans la mesure où vous aurez à travailler avec des poudres colorées finement broyées : les pigments.

  1. Versez le pigment coloré brut sur une surface lisse et plane (plaque de plexiglas, de verre, de marbre…). 
  2. Ajoutez quelques gouttes d’eau et utilisez un couteau à palette pour obtenir un mélange sans grumeaux. S’il n’est pas complètement lisse, la peinture peut avoir des grumeaux lorsque vous l’utiliserez plus tard.
  3. Ajoutez le médium à peindre au pigment. Le médium que vous choisirez dépendra du type de peinture que vous souhaitez fabriquer : médium acrylique pour de la peinture acrylique, médium vinylique pour de la peinture vinylique, un jaune d’œuf pour de la tempera.
  4. Mélangez et ajoutez progressivement plus de médium. Vérifiez régulièrement la consistance afin de ne pas en ajouter de trop. Mélangez le médium et le pigment à l’aide d’une spatule ou d’un couteau à palette. Lorsque la peinture a la bonne consistance, elle présentera un aspect lisse et légèrement brillant.

Notions abordées

  • Le geste : mouvement du corps, des bras, des mains. Ample, rapide, saccadé, violent, minutieux, le geste de l’artiste induit un sentiment, une émotion, un caractère…
  • La trace peut être celle laissée par le geste ou celle laissée par l’outil, même si elles peuvent parfois se confondre.
  • L’empreinte : trace laissée par un élément ou quelqu’un, sous l’action du poids, d’un déplacement ou d’un frottage.
  • L’espace : deux types d’espaces sont à distinguer en arts plastiques. L’espace littéral est l’espace matériel, physique, réel du support. L’espace suggéré est l’espace de la représentation en volume, en profondeur et/ou en perspective sur un support.
Gyotaku

Références artistiques possibles

  • Gyotaku (ichtyogramme) est un art japonais consistant à reproduire des empreintes de poissons sur différents supports tels que du papier ou du tissu. Cette méthode était utilisée par les pêcheurs pour immortaliser leurs plus belles prises. Ils pouvaient ainsi prouver leur valeur de pêcheur à leurs pairs.
  • Max ERNST. Les Mœurs des feuilles (The Habit of Leaves) d’Histoire Naturelle, 1926, portfolio de 34 collotypes après frottage.
  • Jackson POLLOCK at work, filmé et photographié dans son atelier par Hans Namuth, 1950
  • Yves KLEIN, Anthropométrie de l’époque bleue (ANT 82), 1960, pigment pur et résine synthétique sur papier monté sur toile, 155 x 281 cm.
  • Henri MICHAUX, Sans titre, 1960, encre de chine sur papier, 75 x 105 cm.
  • Jasper JOHNS, Study for skin, 1962, charbon sur papier, 55,9 x 86,4 cm, Collection de l’artiste, MoMA, NY.
  • Richard LONG, A Line Made by Walking, 1967, photographie, 37,5 x 32,4 cm, MoMA, NY.
  • ARMAN, Ange déchu, 1977, statuette et trace sur papier dans une boîte en Plexiglas, 7,5 x 10,9 x 1 cm.
  • Janine ANTONI, Loving Care, performance, Londres, 1993
  • Judith BRAUN, FINGERING #4, 2010, dessin au charbon avec les doigts sur un mur, 304 x 460 cm.
  • Bryan Nash GILL, Willow (Woodcuts), 2011, empreinte d’une coupe de tronc sur papier, 97,5 x 126 cm. 

Questionnement(s) :

  • La représentation plastique et les dispositifs de présentation l’autonomie du geste graphique, pictural, sculptural – la narration visuelle.
  • La matérialité de la production plastique et la sensibilité aux constituants de l’œuvre : les qualités physiques des matériaux – les effets du geste et de l’instrument.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D5) :

  • Identifier les principaux outils et compétences nécessaires à la réalisation d’un projet artistique.
  • Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3) :

  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.

Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :

  • Décrire des œuvres d’art, en proposer une compréhension personnelle argumentée.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine

Empreinte géante de dinosaure, source Reuters/ David Mercado