Performances


Rebecca HORN, Pencil Mask, 1972, lanières de cuir, métal et crayons

Fixé autour du visage, ce masque transforme la tête du porteur en instrument de dessin. Rebecca Horn en parle ainsi :
« Tous les crayons ont environ deux pouces de long et reproduisent le profil de mon visage en trois dimensions… Je bouge mon corps de gauche à droite devant un mur blanc. Les crayons font des marques sur le mur, l’image correspond au rythme de mes mouvements. »
Les crayons font de l’œuvre de Rebecca Horn, une œuvre menaçante. Cependant, ce masque est lié aux masques de plume de l’artiste – plumes qui ont également été une fois employées pour écrire.


Heather HANSEN, Live Performance at Ochi Gallery – The Value of a Line – group show.rnDec. 31, 2013

Utiliser son corps pour dessiner tel est l’approche de ses deux artistes américains : Heather HANSEN et de Tony ORRICO.

Heather Hansen passionnée de danse chorégraphie ses dessins, série de motifs géométriques et symétriques dont les longues trainées de fusain sur le papier résultent d’un enregistrement permanent de ses mouvements physiques.

→ site : http://www.heatherhansen.net
→ vidéos : https://vimeo.com/hhansen

Quant à l’artiste Tony Orrico avec sa série Penwald Drawings, il se sert de son corps comme une forme de mesure. Effectuant une série de mouvements avec ses bras tendus créant ainsi des formes et des œuvres géométriques uniques tout en mettant l’accent sur une plus grande notion d’équilibre tout au long de la durée de ses dessins.

→ site : http://tonyorrico.com
→ vidéos : http://tonyorrico.com/penwald-drawings/archive/