Principe d’anamorphose

À l’aide de votre portrait photo stylisé (effet seuil dans le logiciel de retouche photographique), créer une anamorphose* en utilisant les objets et ustensiles usagés et inutilisables dont vous disposez, si nécessaire fixés avec la pâte (UHU® patafix).
Photographier le résultat.

* Une anamorphose est une image délibérément déformée qui, de face, est presque méconnaissable, mais sous un certain angle retrouve une apparence normale.
Certains artistes ont produit des œuvres par ce procédé (cf. Les Ambassadeurs d’Holbein) et ainsi créées des images déformées qui se recomposent à un point de vue préétabli et privilégié. Historiquement, l’anamorphose est l’une des applications des travaux de Piero della Francesca sur la perspective. En effet, c’est la rationalisation de la vision qui a conduit à systématiser les techniques de projection, dont les anamorphoses sont l’un des résultats.


Les Ambassadeurs, Hans Holbein, huile sur bois, 206×209 cm, 1533rn

Construire une anamorphose (1) :
Une grille est placée sur une représentation, non déformée, pour repérer les points clefs du dessin. ABCD définissent les limites de l’image et une ligne passant par B et D servira à reproduire la gradation des carrés de la grille. Le dessin est ensuite transféré sur une grille déformée, prenant la forme d’une vue de profil dans laquelle les proportions sont très altérées, alors que les points restent en place sur la grille.

La grille déformée (1) :
L’artiste définit l’angle et la distance de vision auxquels l’image apparaît corrigée. Il prend alors la bordure de son dessin (ligne AD ) et trace des lignes depuis A, D, e. f. g, h et i Jusqu’au point de fuite X qui a été décalé sur la droite de la distance de vision définie au préalable. Le point de vision (l’œil) est placé à la verticale du point de fuite : plus ces deux points sont proches, plus la distorsion est grande. Une diagonale est ensuite tracée, du point de distance à D, là où elle coupe AX. Le point B est tracé, le point C est à la verticale, sur la ligne DX. Les verticales j, k. l, m, n sont tracées sur les points d’intersection entre BD et les lignes de fuite issues de e. f. g, h, i. Le dessin du crâne est alors transféré.

(1) La perspective, coll. Passion des Arts, éd. Gallimard

Captain America de Bernard Pras

Silver Surfer de Bernard Pras