Virus

Un virus est une particule microscopique infectieuse nécessitant un hôte, souvent une cellule, dont il utilise le métabolisme et ses constituants pour se reproduire

Un virus contamine votre support, envahit sa surface en se dupliquant encore et encore.
À l’aide d’un motif : la forme de votre virus, vous allez recouvrir la surface de votre support pour en révéler une caractéristique (: une particularité, une qualité singulière, une spécificité).

En quoi la répétition produit-elle du sens ? Comment définissez-vous le lien entre les motifs et le fond ? Entre les motifs eux-mêmes ? Dans quelle mesure le mode de production d’une image peut-elle lui donner un statut particulier ?

Pierre BURAGLIO, Gauloises bleues, 1978

Les techniques de reproduction sont nombreuses dans le domaine des arts plastiques : 
pochoir (stencil), sérigraphie, lithographie, gravure, estampe, impression, photographie, tampon, calque, carbone, pantographe…

Références possibles :

  • Gustav KLIMT, Le Baiser, 1909, huile et feuille d’or sur toile, 180 × 180 cm, Palais du Belvédère, Vienne, Autriche
  • Andy WARHOL, 210 bouteilles de Coca-Cola, 1962, sérigraphies et acrylique sur toile, 209,6 x 266,7 cm
  • Yayoi KUSAMA, Dots Obsession: Infinity Mirrored Room , 1963, installation, 600 x 600 x 300 cm, galerie Gertrude Stein à New York
  • Niele TORONI, Empreintes de pinceau n°50 répétées à intervalles réguliers (30 cm), 1973, peinture glycérophtalique sur toile, 100 x 100 cm, Musée d’art de Toulon
  • Pierre BURAGLIO, Gauloises, 1978,assemblage de paquets de Gauloises bleues, 239 x 198 cm
  • Claude VIALLAT, Bâche kaki, 1981, peinture acrylique sur toile de bâche, 320 x 475 cm, Centre Pompidou, Paris
  • Allan McCOLLUM, The Shapes Project : Collection of One Hundred And Forty Four Monoprints, 2006, 144 impressions uniques laser présentées dans des cadres noirs, 11 x 14 cm, Frac Champagne-Ardenne 
  • Takashi MURAKAMI, Hustle’n’Punch By Kaikai And Kiki, 2009, acrylique et feuille de platine sur toile (châssis en aluminium), 300 x 60 x 5 cm (en bandeau)
Claude VIALLAT, Bâche kaki, 1981
Allan McCOLLUM, The Shapes Project, 2006

Questionnement(s) :

  • La représentation plastique et les dispositifs de présentation : les différentes catégories d’images, leurs procédés de fabrication, leurs transformations .
  • Les fabrications et la relation entre l’objet et l’espace : l’hétérogénéité et la cohérence plastique.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Rechercher une expression personnelle en s’éloignant des stéréotypes.

Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D5) :

  • Identifier les principaux outils et compétences nécessaires à la réalisation d’un projet artistique.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3) :

  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l’intention à la réalisation.

* D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine


Pochoir

Technique utilisée dans le street art, le pochoir permet avant tout de créer un motif et de le répéter à l’identique à plusieurs reprises. Plusieurs tutoriels sont disponibles sur Internet.

  1. Reproduire les contours du motif sur un support un peu résistant (bristol, feuille cartonnée, feuille polyester, etc.).
  2. Hachurer les parties à évider. Attention, la découpe à venir ne doit pas désolidariser du support des parités qui ne sont pas à supprimer.
  3. Découper à l’aide d’un mini cutter les parties à retirer. Si besoin, faites-vous aider par le professeur.
  4. Positionner le pochoir sur le support désiré.
  5. Bomber ou appliquer votre peinture (pas trop liquide) à l’aide d’un pinceau pochoir ou brosse plate.
  6. Laisser sécher puis retirer délicatement le pochoir.