Au fil du temps, le film du temps

À défaut de pouvoir définir le temps, il est donné à chacun de le ressentir, de l’expérimenter.
Votre réalisation (dispositif, photographie, vidéo) donnera à voir la matérialité du temps, questionnera l’idée de la durée.

Comment l’œuvre confronte-t-elle le spectateur au temps ?
En quoi votre réalisation questionne-t-elle la perception du temps du spectateur ?

Références possibles :

  • Animal Locomotion, Eadweard MUYBRIDGE, 1872-1885, photographies
  • Pélican volant, Étienne-Jules MAREY, 1887, chronophotographie sur plaque fixe
  • La cathédrale de Rouen, Claude MONNET, 1892-1894, série de 30 tableaux
  • Nu descendant un escalier, Marcel DUCHAMP, 1912, huile sur toile
  • Date Painting, On KAWARA, à partir de 1966, peinture
  • OPALKA 1965/1-∞, Roman OPALKA, à partir de 1965
    Roman Opalka est un artiste que l’on pourrait caractériser de protocolaire. En effet, depuis 1965, il peint des lignes de nombres sur une toile. Ses nombres sont en blanc sur fond noir, il commence par peindre du coin supérieur gauche jusqu’au coin inférieur droit. Partant de 1 en 1965, il a atteint en 1972 le nombre 1 000 000.

    Portraits - Roman Opalka

    À partir de cette date, il décide d’ajouter 1% de blanc au fond de chaque toile qu’il appelle Détail. Chaque Détail s’éclaircit donc progressivement, jusqu’à ce que chaque Détail soit de nos jours presque blanc. Chaque Détail est une toile de 196 x 135 cm, les chiffres sont réalisés avec un pinceau N° 0. Lors de la réalisation de chaque Détail, il énumère la suite de nombres qu’il peint. Cette énumération est enregistrée à l’aide d’un magnétophone.
    Aussi, pour bien marquer le temps qui passe, lorsqu’il termine une séance de travail, il prend une photographie de lui-même dans des conditions invariablement identiques d’une photo à l’autre : fond blanc (en fait le Détail en cours), avec une chemise blanche, baignant dans un éclairage blanc, avec toujours la même expression sur le visage.
    Le 22 juillet 2004, Opalka en est à son 227e Détail, il était arrivé au nombre 5 486 028 (source : Le Monde du 31 juillet 2004).

  • Définitions/ méthodes, Claude RUTAULT, à partir de1973, peinture-installation
  • The Reflecting Pool, Bill VIOLA, 1977-1979, vidéo
  • Z.O.O. (A Zed and Two Noughts), Peter GREENAWAY, 1985, film
    cf. références au peintre Johannes VERMEER (1632-1675, peintre baroque néerlandais parmi les plus célèbres du siècle d’or. Il réalisa surtout, dans un style raffiné, des peintures de genre, principalement des intérieurs montrant des scènes de la vie domestique).
  • 24 Hour Psycho, Douglas GORDON, 1993, vidéo
  • Still Life, Sam TAYLOR-JOHNSON, 2001, vidéo

Restituer le processus d’agrégation et de désagrégation du temps et œuvrer par séquences, stratifications, dépôts successifs peuvent être des approches relativement simples à mettre en œuvre.

Palimpseste :
Manuscrit sur parchemin d’auteurs anciens que les copistes du Moyen Âge ont effacé pour le recouvrir d’un second texte.
Œuvre dont l’état présent peut laisser supposer et apparaître des traces de versions antérieures.

Œuvre éphémère :
L’expression est couramment employée pour désigner une œuvre dont la détérioration et disparition, que ce soit par les éléments naturels, par son auteur ou par autrui, est prévue et anticipée par son auteur.


  • Questionnement(s) :
    La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre : la transformation de la matière – le numérique en tant que processus et matériau artistiques (langages, outils, supports).
    L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur : les métissages entre arts plastiques et technologies numériques.
  • Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :
    Prendre en compte les conditions de la réception de sa production dès la démarche de création, en prêtant attention aux modalités de sa présentation, y compris numérique.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :
    Confronter intention et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci.
  • Se repérer dans les domaines liés aux arts plastiques, être sensible aux questions de l’art (D1, D3, D5) :
    Proposer et soutenir l’analyse et l’interprétation d’une œuvre.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine


Bandeau : Détail de La Persistance de la mémoire, Salvador Dalí, 1931. C’est une huile sur toile connue dans le grand public sous le titre Les Montres molles et l’un des plus célèbres tableaux du peintre.