En suspens, équilibre improbable

Proposez une photographie numérique de votre travail tridimensionnel répondant à la proposition incitative suivante : en suspens, équilibre improbable. Les termes utilisés par Daniel Firman expliquant sa démarche devront être pris en compte.

Références artistiques :
Würsa, 2008, Attitudes, 2007, Suspension, 2006, Daniel Firman
Equilibres series, David Weiss & Peter Fischli, 1984

« Au cours du mouvement pulmonaire, il existe un court instant de pause entre expiration et inspiration, moment particulier où le flux respiratoire ralentit à l’extrême avant de reprendre à nouveau. Les oeuvres de Daniel Firman semblent se nicher dans cette qualité de durée, non pas au sein d’un temps aboli, mais plutôt suspendu. Si l’artiste met en jeu la sculpture, ce qu’il donne à voir n’est pas figé, rendu inerte par l’immobilité, mais révèle plutôt des mouvements en mode pause. » http://www.danielfirman.com/

Würsa (18000 km de la terre), Daniel Firman, résine polyester, mousse polyuréthane, bois, acier et peau, 2008

Un impossible équilibre. À 18 000 km de la terre, l’éléphant Würsa pourrait tenir en équilibre sur sa trompe.
C’est à partir de savants calculs scientifiques que Daniel Firman est arrivé à ce constat, et surtout à la réalisation de cette oeuvre extraordinaire qui met à mal toutes nos certitudes sur la gravitation des corps.
En pénétrant dans un grand espace blanc et vide, le visiteur se trouve face à cette créature de taille réelle, dont l’équilibre précaire semble le mettre en danger à qui osera s’approcher de Würsa ?
Cette hypothèse se pose par le seul intermédiaire de la sculpture, une sculpture hyperréaliste empruntant aux talents d’un taxidermiste et qui nous propose de basculer entre un phénomène scientifique prouvé et la mise en perspective réelle et physique du monde.
Würsa, au nom évocateur de Spoutnik russe et de conquête de l’espace, est figé dans sa position comme si l’une de ses acrobaties avait été mise sur pause ; cette vision permettant à l’artiste de proposer une expérience physique et psychologique inédite et spectaculaire.

En savoir plus
Daniel Firman est l’une des figures importantes de la scène artistique française.
Participant régulièrement à de nombreuses expositions tant personnelles que collectives, en France aussi bien qu’à l’étranger, il a su en plus d’une décennie déployer un langage formel unique, s’intéressant tout particulièrement à la question des corps et de leur équilibre. Explorant sans cesse le territoire de la sculpture, Daniel Firman met en scène des personnages anonymes et des éléments du quotidien dans des situations à l’équilibre précaire. La société de consommation est évoquée à travers des empilements hétéroclites sur des personnages qui n’ont pour identité que leurs prénoms et dont le visage est systématiquement caché. Oeuvres souvent spectaculaires, ses sculptures se sont allégées avec le temps, parallèlement à son intérêt croissant pour la danse et la gestuelle. Les corps apparaissent dans ses oeuvres en équilibre précaire, proches de la chute, mais n’y succombant jamais.
« Le corps se trouve au coeur du travail de Daniel Firman. […] Une filiation forte apparaît avec des pratiques issues des années 1960 et 1970, utilisant le corps non plus comme sujet, mais comme médium. » (Marion Guilmot)

Voir également le travail des suisses Peter Fischli et David Weiss.

Die Magd (la Servante), Peter Fischli et David Weiss, photographie, 1984-1985