Éternelle vitesse

« Nous déclarons que la splendeur du monde s’est enrichie d’une beauté nouvelle : la beauté de la vitesse. Une automobile de course avec son coffre orné de gros tuyaux tels des serpents à l’haleine explosive… une automobile rugissante, qui a l’air de courir sur de la mitraille, est plus belle que la Victoire le Samothrace. »
Extrait du Manifeste du Futurisme, Filippo-Tommaso Marinetti, Le Figaro, 20 février 1909

Comment les illustrateurs de ces 8 affiches représentent-ils la vitesse* ?

La vitesse est le fait de parcourir un espace ou d’accomplir une action avec rapidité.
Dynamique : relatif aux forces d’action, au mouvement.
Un mouvement est le déplacement d’un corps par rapport à un point fixe de l’espace et à un moment déterminé. 
Statique : qui concerne l’équilibre des forces ; à l’intérieur duquel rien n’entre en action.

Umberto, BOCCIONI, La rue entre dans les maisons, 1911, huile sur toile, 100 x 100,6 cm

Quels principes Umberto Boccioni applique-t-il à sa peinture la Rue entre dans les maisons (1911) ?

  • Lignes diagonales, contrastes colorés, formes enchevêtrées, compénétrations d’espaces, dédoublement, redoublement, démultiplication, entremêlement, déformation, etc.
  • Le Futurisme (1909) se caractérise par une recherche de l’expression picturale du mouvement au travers une certaine géométrisation des formes. Le mouvement est principalement fondé sur la fascination des machines, de la vitesse, et sur la décomposition du mouvement et sa représentation.

En tenant compte des références données en préambule, comment suggérerez-vous la vitesse dans une sculpture immobile, une statue ?
Vous réaliserez une maquette de 30 cm maximum dans la plus grande des dimensions.

Quelques suggestions de techniques :

  • modelage (voire moulage) en plâtre,
  • modelage en pâte autodurcissante, pâte à sel*,
  • assemblage à partir d’éléments en carton, bois, fer,
  • papier mâché,
  • paper craft, origami.

Le modelage est une technique de sculpture qui se pratique sur des matières malléables, principalement des terres comme l’argile, les pâtes à modeler (pâte à sel*), la cire, les pâtes autodurcissantes.
Le modelage permet d’obtenir des formes par façonnage, en utilisant des outils comme des ébauchoirs et des spatules et aussi par le simple emploi des mains. Il existe plusieurs techniques de modelage, on peut par exemple obtenir une forme en retirant ou en ajoutant de la matière, ou en déformant le matériau. Pour les travaux de grandes dimensions, les sculpteurs utilisent une armature pour éviter que le matériau ne s’effondre sur lui-même. Un modelage peut être destiné à une œuvre définitive ou servir de travail préparatoire à une sculpture. Source Wikipédia

* Pour réussir votre pâte à sel, mélanger les ingrédients suivants jusqu’à obtenir une pâte souple qui ne colle pas aux doigts. Pour ajouter de la couleur à votre pâte à sel le mieux est d’insérer ces couleurs dès la préparation de base.

  • 1 verre (20cl) de sel fin  
  • 1 verre d’eau tiède
  • 2 verres de farine
  • des colorants alimentaires

L’assemblage est un procédé artistique consistant à fixer entre eux divers éléments (objets manufacturés, fragments d’objets) découverts par l’artiste et mis en scène par celui-ci dans le cadre d’une composition tridimensionnelle.

Références artistiques possibles :

  • Étienne Jules MAREY, Envol du goéland, moulage de plâtre, Musée d’Orsay
  • Eadweard MUYBRIDGE, Femme descendant un escalier, 1887, photographies
  • Auguste RODIN, L’Homme qui marche, 1907, bronze
  • Raymond DUCHAMP-VILLON, Joueurs de football, 1905, bronze
  • Raymond DUCHAMP-VILLON, Le Cheval majeur, 1914
  • Umberto BOCCIONI, Formes uniques de continuité dans l’espace, 1913, tirage en bronze du plâtre original
  • Gjon MILI, photographie de Picasso dessinant, 1924
  • Alberto GIACOMETTI, Homme qui marche I, 1960, bronze
  • Costas VAROTSOS, The Runner, 1988-1994, plaques de verre
  • Peter JANSEN, Runner, 2007, polyamide, 21 x 64 x 56 cm
  • Jesús Curiá PEREZ, Downstairs, 2015-2016
  • Xavier VEILHAN, Le Carrosse, 2009. tôle d’acier, peinture acrylique ; 2,80 x 15 x 1,80 m
Umberto BOCCIONI, Formes uniques de continuité dans l’espace, 1913
Xavier VEILHAN, The Skater, 2015, Osan, South Korea

Questionnement(s) :

  • La représentation ; images, réalité et fiction : le dispositif de représentation – la narration visuelle.

Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :

  • Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.
  • S’approprier des questions artistiques en prenant appui sur une pratique artistique et réflexive.
  • Exploiter des informations et de la documentation, notamment iconique, pour servir un projet de création.

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs, établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir l’altérité (D1, D3, D5) :

  • Établir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou les démarches observées.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine