Mise en boîte

Réalisez une mise en scène de l’extrait du film que vous aurez choisi : une scène culte ou marquante, dans et hors l’espace défini par la boîte en travaillant plus particulièrement :

  • le point de vue du spectateur (A),
  • l’étagement des plans (1, 2, 3)
  • le cadrage, les liens champ/ hors-champ (B).

Remarques : dessinez les éléments ou servez-vous de photos de magazines, introduisez des objets… Pensez à toutes les faces de la boîte, en particulier à ménager au moins une ouverture pour permettre à la lumière d’éclairer la scène. Soyez attentif à varier l’échelle des plans, du premier plan à l’image de fond, décor de la mise en scène et à la combinaison des perspectives (naturelle/ illusionniste).

Notions abordées : cadrage, champ/ hors-champ, profondeur de champ, étagement des plans, point de vue, échelle…



Vue du Musée d’histoire naturelle du comté de Los Angeles
Le diorama (de panorama avec le préfixe dia- qui se substitue au préfixe) est un dispositif de présentation par mise en situation ou mise en scène d’un modèle d’exposition (un personnage historique, fictif, un animal disparu ou encore vivant à notre ère), le faisant apparaître dans son environnement habituel.

Boîte optique de Samuel VAN HOOGSTRATEN, 1650
L’intérieur de la boîte est peint sur trois côtés, ainsi qu’en haut et en bas. Le sixième côté est ouvert. À l’origine, la lumière aurait pu pénétrer dans la boîte par ce côté-ci, peut-être par le biais d’un papier spécialement traité. La boîte aurait été placée près d’une fenêtre ou d’un éclairage fourni par une bougie. Il y a des trous dans les deux côtés courts qui donnent l’illusion d’une vue en trois dimensions de l’intérieur d’une maison.
La boîte de Samuel Van Hoogstraten peinte à Dordrecht à la fin des années 1650 est un exemple inhabituel. Ornée à l’extérieur de peintures allégoriques correspondant à des chapitres d’un livre théorique que l’artiste devait écrire plus tard, elle illustre également sur son côté long l’amour de la richesse de l’artiste, qui apparaît avec un putto (angelot) tenant une corne d’abondance. L’amour de l’art et de la gloire sont les sujets des peintures représentées sur les côtés courts, tandis que le dessus est décoré d’une allégorie de l’amour physique, représentant Vénus et Cupidon au lit, peints en projection anamorphique (perspective déformée).

Références artistiques possibles :

  • Marcel DUCHAMP, Boîte-en-valise, 1936-1941, Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg.
  • Marcel DUCHAMP, Étant donnés : 1° la chute d’eau, 2° le gaz d’éclairage… 1946-1966, installation, 1531 x 1112 x 3003 cm, Philadelphia Museum of Art
  • SLINKACHU, The Little People Project, photographies, depuis 2006.
  • ABSALON, Cellule # 1, 1992/1994, carton et peinture blanche.
  • Gilles BARBIER, Le monde comme une maison sur un arbre, 2010 technique mixte sur bonzaï, environ 250 x 165 x 130 cm.
  • Siah ARMAJANI, Bridge builder, 2016, installation au Kemper Museum of Contemporary Art, Kansas City.


Joseph CORNELL, Object (Abeilles), boîte, 1940, photographie ci-dessous.


  • Questionnement(s) :
    La représentation ; images, réalité et fiction : le dispositif de représentation.
    La matérialité de l’œuvre ; l’objet et l’œuvre :  les représentations et statuts de l’objet en art.
  • Expérimenter, produire, créer (D1, D2, D4, D5) :
    Prendre en compte les conditions de la réception de sa production dès la démarche de création, en prêtant attention aux modalités de sa présentation, y compris numérique.
  • Mettre en œuvre un projet artistique (D2, D3, D4, D5) :
    Mener à terme une production individuelle dans le cadre d’un projet accompagné par le professeur.
    Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique et en anticiper les difficultés éventuelles.
    Faire preuve d’autonomie, d’initiative, de responsabilité, d’engagement et d’esprit critique dans la conduite d’un projet artistique.

D1 Les langages pour penser et communiquer – D2 Les méthodes et outils pour apprendre – D3 La formation de la personne et du citoyen – D4 Les systèmes naturels du monde et l’activité humaine – D5 Les représentations du monde et l’activité humaine