Pour une pratique artistique de l’HdA

L’Histoire des arts invite les élèves à exercer un regard critique sur l’ensemble de leurs recherches et productions, à émettre des hypothèses, à établir des corrélations, à conceptualiser, à confronter des points de vue. Ici émerge une véritable pratique propre à l’HdA, que l’on associerait volontiers à toute pratique artistique.

Aussi convient-il de tenter une exploration des différents aspects que pourrait revêtir cette pratique :

  • Appréhender l’œuvre : percevoir et interroger l’œuvre en sollicitant tous ses sens — appréhender tant les constituants plastiques (formes, grandeur, format, échelle, matérialité, couleurs…) que les significations sous-jacentes.
  • Interroger le statut des œuvres : les situer dans la chronologie temporelle, dans l’espace, de questionner leur contemporanéité et le discours qui les commente, de les confronter.
  • Présenter des œuvres : donner à voir les œuvres sélectionnées, les présenter dans des dossiers, les exposer, à les mettre en valeur… Les élèves doivent se sentir responsables et auteurs de leur présentation.
  • Réfléchir sur les enjeux professionnels.
  • Conceptualiser : commenter ses prises de position, justifier ses choix d’œuvres, donner sens à sa production, construire une démarche personnelle et la justifier.

La pratique en Histoire des arts se conçoit alors dans une perpétuelle auto interrogation de son parcours intellectuel, de ses expériences plastiques, littéraires ou musicales, du sens et des prises de position adoptées au cours de son cheminement.