Pour voir le monde autrement

Proposez un dispositif plastique mettant en œuvre différents matériaux et matériels (voire logiciels) afin de répondre à cette incitation : pour voir le monde autrement (Comment changer la façon dont nous pouvons voir ce qui nous entoure ?). Accompagnez votre production d’une image représentant l’effet envisagé (dessin, collage, photomontage).

Notions abordées : espace représenté, naturel ou construit, dispositif, échelle, perception, perspective, dimension, vision…

Dispositif (définition du Petit Larousse) : ensemble de pièces constituant un mécanisme, un appareil quelconque…
Installation : l’installation est une mise en scène d’objets, souvent éphémère, dans un environnement muséal ou extérieur. Elle se caractérise par un décloisement entre les disciplines artistiques différentes (théâtre, musique, sculpture) et exige de la part des spectateurs une attitude active. Joseph Beuys est un des représentants les plus médiatiques de cette forme d’interventions, qui connait un succès énorme depuis le début des années 80.

Références artistiques :
Ann Veronika Janssens : La pratique artistique de Ann Veronica Janssens pourrait se définir comme une recherche basée sur l’expérience sensorielle de la réalité. Par divers types de dispositifs (installations, projections, environnements immersifs, interventions urbaines, sculptures), Ann Veronica Janssens invite le spectateur à franchir le seuil d’un espace sensitif nouveau, aux limites du vertige et de l’éblouissement. Dans un registre inspiré de processus cognitifs (perception, sensation, mémoire, représentation), ses oeuvres tendent vers un certain minimalisme, soulignant le caractère fugitif, éphémère ou fragile des propositions auxquelles elle nous convie. Spatialisation et diffusion de lumière, rayonnement de la couleur, impulsions stroboscopiques, brouillards artificiels, surfaces réfléchissantes ou diaphanes sont autant de moyens lui permettant de révéler l’instabilité de notre perception du temps et de l’espace. Les propriétés des matériaux (brillance, légèreté, transparence, fluidité) ou les phénomènes physiques (réflexion, réfraction, perspective, équilibre, ondes) sont ici questionnés avec rigueur dans leur capacité à faire vaciller la notion même de matérialité. (source Wikipédia)

Philippe Ramette : Sculpteur avant tout, il crée des objets dont le propos n’est pas tant leur utilisation quotidienne que le processus de réflexion qu’ils engagent. Il produit des œuvres comme Point de vue (installation, 1989) où il s’agit d' »imaginer ce qu’on pourrait voir ». Puis il décide de mettre en scène ses sculptures dans des photographies. Il crée des objets ou des situations improbables, pourtant il n’est en aucun cas question d’illustrer l’absurde, mais plutôt de construire de manière rationnelle une image irrationnelle. Ramette se met lui-même en scène dans son costume noir, il compose l’image d’un paysage dont il fera partie de façon extravagante, et visuellement étonnante ou renversante (au sens littéral). Il en produit les prises de vue en collaboration avec le photographe Marc Domage. Ces photographies ne subissent aucune retouche, aucun montage, car l’artiste cherche avant tout à garder le contact avec son travail de sculpteur. (source Wikipédia)